L'ancien premier ministre veut revenir en France après son échec à Barcelone. Pourtant, il y a 3 ans, au moment de remettre son mandat de député, il se défendait de tout retour éventuel.

Après son échec aux municipales de Barcelone, d'où il est né, Manuel Valls revient en France. Dans un nouveau livre Pas une goutte de sang français (Éd. Grasset), l'ancien premier ministre dit vouloir revenir dans le débat pour défendre ses thèmes de prédilection, comme la laïcité et la lutte contre l'islamisme. "Il manque des voix, un message", dit-il. Et d'ajouter dans son livre : " (...) j’ai acquis une certitude : je suis français (…) tout me ramène à la France. Il a fallu que je la quitte pour le comprendre".

Il aura donc fallu trois ans et un échec pour apprendre. Car en 2018, au moment de partir, son propos était affirmatif. Invité du JT de France 2, il affirmait, pèle-mêle : "C'est un choix de vie, je pars sans amertume, il n'y a pas de rupture, Barcelone, c'est le même chemin, une certaine idée de la démocratie". Puis à la question d'un éventuel retour, sa réponse était claire : "J'ai dit que quoi qu'il arriverait, je resterais à Barcelone, c'est un choix de vie personnelle, c'est un au revoir français, chaleureux et tendre".

Rédaction Ina le 25/03/2021 à 15:41. Dernière mise à jour le 25/03/2021 à 18:51.
Politique