Le 17 mars 1959, Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama, alors âgé de 24 ans, s'enfuyait de Lhassa. Pendant plusieurs semaines, il allait traverser l'Himalaya, accompagné de sa proche famille et de ses principaux conseillers, pour rejoindre l'Inde. Dans cette interview, il raconte ses derniers préparatifs avant son départ en exil.

Dans l'émission La vingt cinquième heure du 11 mars 1999, le dalaï-lama revenait sur un épisode marquant de sa vie : son départ en exil. Dans cette interview, il raconte ses derniers instants dans son palais d'été le Potala au Tibet : "Finalement tout semblait vouloir dire qu'il était temps que je parte. La dernière chose qu'il fallait que je fasse, c'est passer dans ma chambre. J'ai ouvert un livre très important sur les enseignements de Bouddha. J'ai lu les passages concernant la compassion et le courage. J'ai réfléchis au sens des mots courage et altruisme. J'ai imaginé, j'ai fait une sorte de visualisation. J'ai visualisé notre trajet, le sud du Tibet, éventuellement l'Inde. Ce que nous allions faire. J'ai imaginé comment nous allions revenir au Tibet."

Avec humour, le dalaï-lama se souvient de ses derniers gestes futiles avant de quitter le palais : "J'ai changé de vêtements, j'ai mis un bonnet de laine." [Il rit] Il précise amusé : "Pour sortir, pour franchir les portes, j'ai fait semblant d'être un des gardes du corps. On m'a mis un fusil sur l'épaule, un fusil je pense anglais, qui était très lourd et qui datait de la Première Guerre mondiale. Et c'est comme ça que je suis parti, que j'ai quitté le palais d'été."

Contexte de la fuite du dalaï-lama vers l'Inde

Le dalaï-lama demeura au Tibet jusqu'en mars 1959. Ce territoire était sous le contrôle de la Chine communiste depuis neuf ans, depuis la prise de pouvoir de Mao Zedong. Depuis 1951, un traité dit "accord en 17 points" régissait le pays et lui assurait une certaine autonomie. Un traité de moins en moins respecté qui allait pousser les Tibétains à se révolter en 1959, lors du soulèvement du 10 mars.

Le 11 mars, appuyé par le peuple, le gouvernement tibétain proclame l’indépendance du Tibet mais la Chine réagit vivement en déployant son artillerie autour du Norbunlingka, où séjournait le dalaï-lama. Son palais d’été va être visé par deux fois, entraînant son évacuation. La répression va décimer des dizaines de milliers de Tibétains.

Le 17 mars, Tenzin Gyatso, âgé de 24 ans, décide de quitter son pays avec des proches et quelques centaines de fidèles et de soldats en direction de l’Inde. Leur épopée va durer plusieurs semaines. Ils seront finalement accueillis par Jawaharlal Nehru, premier ministre indien. 80 000 Tibétains quitteront à leur tour le Tibet pour rejoindre leur maître spirituel et temporel.

Depuis 1959, le dalaï-lama réside à Dharamsala, au nord de l’Inde, où il milite toujours pour l’indépendance pacifique du Tibet. 

Pour aller plus loin

L'œil du 20h00 : visite du dalaï-lama en France. Le dalaï-lama est en visite en France, cependant aucune rencontre officielle avec le gouvernement n'est organisée. Retour sur la dernière visite du dalaï-lama en France en 2008 et les raisons pour lesquelles le gouvernement n'organisa pas de rencontre. (13 septembre 2016)

Apostrophes : le dalaï-lama sur son intronisation (21 avril 1989) 

Du côté de chez Fred : le dalaï-lama à propos de la réincarnation. (7 décembre 1989)

Du côté de chez Fred : son enfance au Potala (7 décembre 1989) 

Plus de vidéos et d'audios sur le dalaï-lama 

Florence Dartois

Rédaction Ina le 14/03/2019 à 18:04. Dernière mise à jour le 14/03/2019 à 18:22.
Histoire et conflits