pubcinquième3122

Genèse de la Cinquième

12 avril 1992. La Cinq, chaîne privée de Silvio Berlusconi cesse d'émettre laissant un créneau vacant.

Fin de la Cinq, 12 avril 1992

Divers projets sont alors proposés. Avec l'appui du président François Mitterrand, le gouvernement Bérégovoy préempte le réseau pour la chaîne franco-allemande Arte. La diffusion débute le 28 septembre 1992 entre 19 h et 1 h.

Naissance d'Arte, avril 1992

Pour compléter la diffusion, le gouvernement d'Balladur crée la société "la Télévision du savoir, de la formation et de l'emploi" par la loi du 1er février 1994. La Cinquième voit le jour.

Présentation de la cinquième chaine, 4 décembre 1994

Naissance d'une nouvelle chaîne

Jean-Marie Cavada, alors producteur de l'émission phare "La Marche du siècle", est nommé président de la nouvelle venue aux côtés de Michel Serres, président du Conseil scientifique.

Portrait de la chaîne du savoir avril 1994

1er décembre 1994. Nicolas Sarkozy, alors ministre de la Communication, impose la création d'un groupement d'intérêt économique (GIE) incluant La Sept-Arte et La Cinquième. Jean-Marie Cavada en prend la présidence.

Les débuts de la Cinquième

13 décembre 1994, 18 heures. La Cinquième est inaugurée en présence du Premier ministre Édouard Balladur sous la pyramide du Louvre.

Inauguration de la Cinquième, 13 décembre 1994

Images de l'inauguration. La journée de Jean-Marie Cavada avec des enfants.

À partir du lendemain, la chaîne diffuse tous les jours de 7h à 19h sur le cinquième réseau hertzien en complément d'Arte.

Annonce de la création 9 décembre 1994

Jean-Marie Cavada décrit les grands axes de cette " chaîne d'éducation générale populaire par le plaisir ".

Les 4 vérités : Jean-Marie Cavada, 14 décembre 1994

La chaine du savoir et de la connaissance

pub312

Les émissions éducatives- de format court - composent la majorité de la programmation.

Naissance de la chaîne de la connaissance, 13 décembre 1994

Panorama de l'offre proposée au jeune public.

Une programmation jeune et intelligente

Dans "Ligne de mire" de Jacques Chancel, Jean-Marie Cavada défend une volonté d'être moins élitiste et plus populaire qu'Arte.

Innovation et interactivité

L'objectif est clairement de "dépoussiérer" les programmes éducatifs en affichant un "jeunisme volontaire". Devant ou derrière les caméras, la jeunesse investit le petit écran. Cyril Viguier, 30 ans, devient responsable de la programmation.

Cyril Viguier, juin 1994

La Cinquième est également innovante et interactive avec ses téléspectateurs grâce à la "visio-station"! La télé du futur est née.

La visio-station de la cinquième, 4 décembre 1994

Le jour du lancement, les étudiants d'Agen semblent séduits.

Vidéotransmission avec les étudiants d'Agen, 13 décembre 1994

De la cohabitation au giron de France Télévision

Après les élections législatives de 1997, le gouvernement de Lionel Jospin crée un nouveau GIE.  Jean-Marie Cavada est remplacé par Jérôme Clément, président de La Sept-ARTE. C'est l'apparition d'un nouvel habillage, d'un nouveau logo et de plusieurs nouvelles émissions dont "Ripostes" de Serge Moati qui deviendra un grand succès d’audience de la chaîne.

Le 27 mai 1999, l'Assemblée nationale adopte le projet de loi sur l'audiovisuel présenté par Catherine Trautmann.

Réforme de l'audiovisuel, mars 2000

Le nouveau texte regroupe les chaînes publiques en holding.

Le 2 août 2000, la Cinquième est donc intégrée au groupe France Télévision présidé à l'époque par Marc Tessier.

La holding, mars 2000

Le 7 janvier 2002, la chaine devient France 5.

Rédaction Ina le 04/12/2014 à 17:57. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 12:40.
Médias Télévision