Le 3 février 2010 disparaissait un comédien majeur de la scène française, Georges Wilson. Se distinguant aussi bien sur les planches qu'au cinéma, il avait été le disciple de Jean Vilar, avant d'enseigner lui même à l'école de théâtre de Charles Dullin. Hommage.

Comédien prolifique et metteur en scène, Georges Wilson entre au Théâtre National Populaire (TNP) en 1947, avant d'en prendre la direction en 1963 à la suite de son maître, Jean Vilar.

Dans cette interview, il évoque le festival d'Avignon d'hier et d'aujourd'hui, son métier d'acteur et de metteur en scène. "Le TNP c'était une célébration. La politique culturelle a fait qu'on a donné de la culture. On a gavé le monstre comme on dit et le monstre n'a plus faim !"

A propos de Jean Vilar, à sa mort en 1971 lors d'un hommage, "J'ai vu devant moi un sillon tracé...", "Il avait le charme et le don de parler..."

Le 24 décembre 1980, Georges Wilson disait Isaïe, un poème de Paul Claudel, en l'église Saint Etienne du Mont, à Paris,

De 1957 à son décès, il enseigne à l'école de théâtre de Charles Dullin. En 1978, il prend la direction artistique du Théâtre de l'Œuvre dirigé par Georges Herbert.

À la télévision, il interprète plusieurs téléfilms, dont La Nuit des rois de Claude Loursais, en 1957, et L'Huissier de Pierre Tchernia, en 1990. En 1988, Georges Wilson se lance dans l'écriture et la réalisation de film avec La Vouivre, son premier film en tant que réalisateur. dans le rôle titre, son fils Lalbert Wilson.

wilson620

Georges Wilson en 1968 au TNP

En 2007, dans le 13h00 de France 2, dans l'une de ses dernières interviews télévisées, il évoquait son enfance, sa famille, le TNP, Jean Vilar, son amitié pour Gérard Philipe, son fils Lambert Wilson...

Il meurt le 3 février 2010, à 88 ans.

Rédaction Ina le 03/02/2010 à 17:34. Dernière mise à jour le 29/01/2020 à 15:20.
Cinéma Arts du spectacle