Il y a cinq ans, ce fut un vrai coup de tonnerre. Lors d'un référendum organisé le 23 juin 2016, les Britanniques ont voté en faveur du Brexit. Ils étaient 52% à dire oui à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, contre 48% pour le maintien dans le bloc européen. Ce résultat avait provoqué une onde de choc, au sein du pays comme auprès de ses alliés en Europe et au-delà.

La nuit du dépouillement fut longue et pleine d'incertitude, comme on le voit dans notre archive en tête de cet article. "Les sourires ont changé de camp au fil des heures et du dépouillement", lance le journaliste Nathanaël de Rincquesen. A l'aube, les résultats donnaient bien le Brexit vainqueur.

Après plusieurs reports et plus de trois ans de psychodrame politique, le Royaume-Uni a finalement largué les amarres le 1er février 2020, tournant le dos à presque cinq décennies d'intégration. Un départ suivi le 1er janvier dernier, à l'issue d'une période de transition et d'un accord commercial négocié dans la douleur, d'une sortie définitive de l'union douanière et du marché unique européens.

Pour aller plus loin : 

Brexit : Londres sous le choc

Sur mediaclip, l'offre de l'INA pour les créateurs de contenus, un dossier complet sur le Brexit

Rédaction Ina le 23/06/2021 à 12:04.
Histoire et conflits