Michel Platini, ancien président de l'UEFA, a été mis en garde vue dans le cadre d'une enquête sur « des faits présumés de corruption active et passive » pour l’attribution en 2010 de la Coupe du monde 2022 au Qatar. En 2013 éclatait le scandale du "Qatargate". La presse, avec en première ligne le magazine de référence France Football, faisait état de soupçons à l'égard de membres éminents de la FIFA et du milieu du football international, quant à leur participation éventuelle à une attribution illégale de la coupe du monde 2022 au Qatar.

Rédaction Ina le 18/06/2019 à 13:27. Dernière mise à jour le 19/06/2019 à 08:35.
Economie et société