Paris Première diffuse ce mardi Les chevaliers du ciel, un film inspiré de la série télévisée à succès des années 60. Dans cette interview, Christian Marin, le comédien qui interprétait le personnage de Laverdure dans la série revenait sur ce rôle et évoquait quelques souvenirs du tournage de cette série culte.

La série télévisée Les Chevaliers du ciel, adaptée de la bande dessinée de Jean-Michel Charlier et Albert Uderzo, dans laquelle il jouait le rôle du lieutenant Ernest Laverdure, dragueur invétéré, excentrique et gaffeur mais excellent pilote-comparse de Tanguy, interprété par Jacques Santi. En 2001, l’acteur revenait sur son rôle et évoquait quelques souvenirs du tournage de cette série devenue culte.

Générique de début de la série Les chevaliers du ciel

"J’avais quand même près de 40 ans, je me suis retrouvé à 18 ans ! Là, j’ai décollé comme un oiseau. J’ai été vraiment très heureux de le faire. Laverdure avait quelque chose de terrestre et à la fois j'ajouterais de charnel puisqu’il était souvent entouré de très jolies femmes."

« J’ai les oreilles décollées, le nez un peu long, les oreilles qui se rapprochent, la bouche en croissant de Lune qui fait dodo mais je plais, c’est terrible mais je plais .»

Cette tirade de Laverdure à propos de son physique est pour Christian Marin l’explication du succès de son personnage car tous les hommes pouvaient s’identifier à lui.

Une notoriété qui ne l'a pas abandonnée puisqu'il ajoute amusé : « Je dois dire à chaque fois que je prends l’avion je suis toujours très aimablement reçu… »

Il rappelle également que Marlène Jobert a fait ses premiers pas dans la série. « Et elle pleurait de vraies larmes et j’ai été séduit et très étonné de sa vérité. »

« Nous avons été Jacques [Santi] et moi de véritables héros et tous les samedis soirs les Français se ruaient pour assister aux élucubrations de ces deux héros. »

Après la série... « L’atterrissage a été difficile, je n’étais plus employé. J’étais trop connu. J’avais passé le mur du son. »

Il ajoute qu'il trouve très émouvant de se revoir, mais pour lui, « c’est un autre homme. C’est un jeune homme. Comment peut-on se transformer comme ça ? Je me suis revu  à Tahiti, dansant le Tamouré avec les Tahitiennes, mince comme une liane. C’était la joie, j’étais fou, je sautais comme un lapin. Alors je me dis, ce n’était pas si mal que ça."

Christian Marin nous a quittés le 5 septembre 2012

Pour aller plus loin

Cette série est également restée célèbre grâce à son générique interprété par Johnny Hallyday.

Discorama : Christian Marin, 33 ans, évoque sa carrière. (1962)

Discorama : Christian Marin à propos de son disque de chansons et de la place de la chanson et du music hall dans sa carrière. La mode du transistor. (1963)

En 1968, Christian Marin chante Ignace de Fernandel.

La plus belle histoire de mon enfance : Christian Marin raconte un joli souvenir sur la Seconde Guerre mondiale et l'occupation ; il a des anecdotes sur cette période au cours de laquelle il a vécu chez des paysans et s'occupait de 3 vaches et 3 chèvres. (un dessinateur illustre ses propos en même temps.) (1968)

marin620

Florence Dartois

Rédaction Ina le 07/02/2019 à 12:05. Dernière mise à jour le 28/09/2020 à 11:49.
Art et Culture Télévision