Lors de sa conférence de presse ce lundi, Christophe Castaner a exigé une "tolérance zéro" contre le racisme au sein de la police. Une réaffirmation forte des valeurs humanistes qui doivent diriger l'action des forces de l'ordre. Et fait penser à la mesure d'affichage de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 prise en 1985, à la demande des syndicats de police, par le ministre de l'intérieur, Pierre Joxe.

Lors de l'université d'été de la police du 5 septembre 1985, un syndicaliste interpelle ainsi le ministre de l'intérieur, lui demandant de « satisfaire une vieille attente, de tous les hommes de progrès, [à savoir] ordonner dans tous les locaux de police la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen.» Tonnerre d'applaudissements dans la salle, auxquels Pierre Joxe répond avec bonne humeur : « Je crois que c'est vraiment une des revendications syndicales les plus faciles à satisfaire, et si vous voulez qu'elle soit affichée le 1er janvier 1986, je donnerai des instructions pour qu'elle soit affichée dans tous les [commissariats] ».

Rédaction Ina le 09/06/2020 à 18:08. Dernière mise à jour le 10/06/2020 à 13:32.
Economie et société