La station d’avitaillement du premier bus fonctionnant avec une pile à hydrogène est officiellement inaugurée ce 19 septembre à Pau. En 1979, un Français réalisait un prototype de voiture roulant à l'hydrogène. Lui utilisait des panneaux solaires pour l'énergie nécessaire à la fabrication de son carburant.

Juin 1979. Ce reportage de France3 Nantes nous présente l'invention de Jean-Luc Perrier, 35 ans, professeur technique à Angers. Pas de pile à hydrogène dans ce prototype. Il s'agit ici de l'adaptation d'un moteur de série, alimenté à l'eau et à l'hydrogène, sur une voiture. Son prototype fonctionne. Très enthousiaste, il décrit le procédé utilisé : 

"Au-dessus du carburateur, nous trouvons trois tubes d'arrivée d'hydrogène. Deux pour la mise en route et le ralenti et un autre tube pour la mise en régime en puissance. L'alimentation à pression régulière se fait grâce à un détendeur… à partir de la bouteille d'hydrogène qui se trouve dans le véhicule."

A l'arrière de la voiture, posée sur le siège, se trouve une bonbonne d'hydrogène qu'il extirpe rapidement tout en continuant son exposé : "grâce à l'hydrogène que nous trouvons dans la nature de manière abondante (H2O), l'eau qui peut être séparée de l'oxygène, l'hydrogène est un combustible qui remplace le gaz naturel et qui peut être utilisé aussi bien pour le chauffage que pour la locomotion. Et lorsque l'hydrogène de la bouteille se combine avec l'oxygène de l'air, nous retrouvons l'énergie qui a été au départ nécessaire (H2O) pour séparer l'hydrogène de l'oxygène."

Le commentaire ajoute : "De la vapeur d'eau tout simplement sort donc de ce tube d'échappement. D'où plus de pollution ! Autre avantage : autonomie multipliée par deux. Pas d'usure et un gaz moins explosif que l'essence. Donc moins dangereux."

hydrogene-620

Le journaliste se demande alors pourquoi ne pas dépasser le stade du prototype ? "Première raison : on ne sait pas bien stocker ce gaz."

Jean-Luc Perrier donne ensuite la seconde raison pour laquelle personne n'a construit de véhicule ou de transport urbain qui fonctionneraient à l'hydrogène. A cause de sa fabrication et de son coût de production : "Actuellement, l'hydrogène est fabriqué avec du pétrole ou avec des gaz de hauts fourneaux ou par cracking de l'ammoniaque, alors que dans l'avenir, si on peut le fabriquer avec l'énergie nucléaire ou encore mieux avec l'énergie solaire - ce qui permettrait aux pays arabes d'avoir toujours un produit à nous vendre et pour nous d'avoir toujours un produit à consommer - de réduire le problème énergétique de façon pratiquement infinie."

Pour en savoir plus sur le Fébus de Pau.

Le tram-bus à hydrogène fait partie d’une flotte de huit véhicules dont la mise en service est prévue en fin d’année. Le 6 septembre 2019, il a été présenté aux Palois. Fébus est le premier bus à haut niveau de service de 18 mètres au monde fonctionnant avec une pile à hydrogène. Il a une capacité de 125 passagers et une autonomie de 240 kilomètres par jour. Le véhicule est animé par un moteur électrique de 200 kW (270 chevaux) fourni par l’équipementier allemand Siemens et utilise une pile à combustible de 100 kW du canadien Ballard.

La station d'avitaillement a été construite en partenariat avec ENGIE/GNVert, elle sera alimentée par le biais d’un électrolyseur fourni par ITM Power. Sa capacité de production est de 268 kilos d’hydrogène par jour, cet électrolyseur alimentera 8 points de distribution.

Du 14 au 22 septembre prochains, Fébus sera exposé à la foire de Pau.

Pour aller plus loin

JT du 20h00 : les carburants de demain.  (3 février 1977)

JT de 13h00 : la voiture à hydrogène. Michel Chevalet dans un laboratoire à Malakoff montre les différentes possibilités de stockage de l'hydrogène.  (15 avril 1978) 

Soir 3 : Inova 79, le moteur à hydrogène. A l'occasion de la semaine mondiale de l'innovation, l'exposition Inova présente le moteur à hydrogène. Démonstration des possibilités de ce moteur. Paul Perroud, du Centre d'études nucléaire de Grenoble explique le fonctionnement de ce moteur. (1er avril 1979)

Florence Dartois

Rédaction Ina le 18/09/2019 à 19:03. Dernière mise à jour le 19/09/2019 à 10:17.
Sciences et techniques Automobile & transport