Jean-Louis Servan Schreiber est mort le 28 novembre à l'âge de 89 ans. Journaliste aux Echos dans les années 1960, il entre à L'Express en 1964, puis fonde son propre journal, L'Expansion, en 1967. Un titre autour duquel il développera l'un des premiers groupes de presse français. En 1977, il présentait ses activités à la télévision.

Estimant « la presse économique un peu vétuste », Jean-Louis Servan Schreiber créée L'Expansion en 1977 avec le journaliste Jean Boissonnat. Le titre devient vite un succès. En 1977, L'Expansion est la « plus forte vente des journaux économiques en France, et même en Europe. » Un succès qu'il décline avec La lettre de L'Expansion, dont les principaux rédacteurs sont Guy Thomas et Philippe Bauchard. Cet hebdomadaire, livré sous forme de lettre confidentielle tous les matins, est une source d'information privilégiée pour tous les « ministres et Pdg », qui y trouvent des informations exclusives.

En 1975, Jean-Louis Servan Schreiber fait appel à Bernard Pivot pour animer un nouveau magazine littéraire, Lire. Un titre qui devient « tout de suite le leader de la presse littéraire. Parce qu'au lieu de ne donner que des critiques, il donne des extraits des principaux livres et permet donc au lecteur de se faire eux-mêmes leur idée. »

Le reportage montre ensuite sa femme, Claude, travailler sur un projet de magazine d'information pour les femmes : « Là encore, la presse féminine classique continue à s'adresser aux femmes comme si leurs seuls intérêts dans la vie demeurait les enfants, la mode, la beauté et la cuisine. Or la majorité des femmes travaille et elles ont évidemment d'autres problèmes et d'autres sujets de préoccupation. »

Jean-Louis Servan Schreiber est aussi à l'origine des forums de l'Expansion, « où les principaux leaders du pays viennent exposer leur politique économique, puisque désormais, le fond du débat politique, c'est la gestion de l'économie ».

Rédaction Ina le 30/11/2020 à 18:10. Dernière mise à jour le 01/12/2020 à 10:58.
Economie et société