Annie Cordy, décédée le weekend dernier à l'âge de 92, avait une énergie et un humour à toute épreuve. Dans cette interview, elle raconte - et revit - un moment mémorable de sa carrière de meneuse au Lido... le jour où ses boutons lâchèrent en plein spectacle.

Le 22 janvier 1957, dans l'émission Rendez-vous avec, l'artiste raconte à Jacqueline Joubert une anecdote incroyable de drôlerie survenue lors de l'un de ses tours de chant dans le cabaret parisien. A l'aide de grands gestes, elle raconte, "Je débutais par un numéro très sophistiqué […] chaque fois, il y avait un noir entre deux numéros qui me permettait d'enlever ma jupe et de rester en maillot, petit collant […] chaque soir, pendant ce noir, je prenais une bonne respiration, elle bombe le torse et reprends "et j'y allais franco. Je ne sais pas, un soir, avais-je trop mangé de spaghettis ? J'ai pris une bonne respiration et puis pan !! La chanteuse mime la catastrophe avec vigueur "du haut en bas !", précise-t-elle hilare.

cordyboutons-620

S'adressant à la présentatrice, elle poursuit pleine d'entrain, "si vous connaissez le Lido, vous savez que derrière vous il y a du public et il y a l'orchestre. Autant vous dire que j'ai hurlé : "N'allumez pas ! N'allumez pas !" Ça n'a pas coupé. Ils ont allumé et j'ai chanté comme ça, en chantant "C'est si bon", elle fait mine de retenir sa tenue. "L'orchestre, je vais vous dire, n'a pas joué ! Impossible de souffler dans la trompette !"

Rédaction Ina le 08/09/2020 à 14:33. Dernière mise à jour le 09/09/2020 à 13:16.
Art et Culture