Les baleines : un siècle de pêche acharnée - Vidéo Ina.fr

Les baleines : un siècle de pêche acharnée

17 févr. 2017 03min 08s 97 vues

Publicité

Les baleines : un siècle de pêche acharnée

data culte

17 févr. 2017 97 vues 03min 08s

L’activité humaine a pratiquement fait disparaître des océans ces immenses mammifères marins. La journée internationale de la baleine a lieu ce dimanche, l’occasion de faire le bilan d’un siècle de pêche acharnée. Au XX siècle, la pêche aux cétacés s’industrialise avec d'immenses bateaux et des canons lance harpon. Le nombre de baleines pêchées est hallucinant ! Plus les bateaux sont équipés, plus les océans sont vidés... Dans les années 50, 613.862 baleines sont pêchées.. La décennie suivante, 703.235. L’argument des pêcheurs est simple : la baleine est ultra rentable car une fois pêchée elle est totalement transformée ! Il faudra attendre la fin des années 70 pour que la baleine passe du statut de proie lucrative à espèce en danger. Si une commission internationale baleinière existe depuis 1946, ce n’est qu’en 1982 que les pays membres signent un moratoire interdisant la pêche à des fin commerciales. Cette interdiction a eu des effets immédiats ! Entre 1980 et 1989 77 074 baleine avait été tuées.. Pour la décennie suivant le moratoire c’est 7 170..
Mais certains pays comme le Japon continuent malgré tout la pêche. Leur astuce pour contourner le moratoire et pêcher dans des zones protégées : déclarer faire de la pêche à des fins scientifiques. En 10 ans l’ONG Sea Sheperd déclare avoir sauvé 6 000 baleines en mettant la pression sur les bateaux Japonais. Mais malgré cela, la baleine se retrouve encore dans les assiettes nippones...

Émission

data culte

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

journaliste reporter d'images

Géraldine Cornet Lavau

rédacteur

Richard Poirot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies