Partager
Ajouter Acheter
21 janv. 1971 13552 vues 44min 54s

Quatrième conférence de presse du Président de la République Georges POMPIDOU, jugée comme "la plus achevée et la plus simple", il y réaffirme sa légitimité, reste prudent sur l'Europe et se montre soucieux de maintenir l'unité de la nation face au r... + de détails

Quatrième conférence de presse du Président de la République Georges POMPIDOU, jugée comme "la plus achevée et la plus simple", il y réaffirme sa légitimité, reste prudent sur l'Europe et se montre soucieux de maintenir l'unité de la nation face au régionalisme. - Question : "la conférence de LA HAYE et l'EUROPE, union monétaire européenne...?" - Monsieur POMPIDOU : "L'EUROPE : historique : dévastée à la fin de la guerre, on pouvait croire à une fédération, or il n'y avait pas de pouvoir politique car le pouvoir était à WASHINGTON - chaque pays a dû se refaire... : "C'est parce que je crois que construire l'EUROPE est possible et nécessaire que j'ai pris l'initiative de la Conférence de LA HAYE. Mais quelle EUROPE ? Poser la question, à mes yeux je l'avoue, c'est la résoudre. Il ne peut s'agir que de construire, à partir de ce qui existe, une confédération d'Etats décidés à harmoniser leurs politiques et à intégrer leurs économies. Et si on le prend ainsi, on s'aperçoit que la querelle de la supranationalité est une fausse querelle. Si un jour la confédération européenne est une réalité, il faudra bien un gouvernement, dont les décisions s'imposent à tous les Etats qui en sont membres. Le problème c'est de savoir à partir de quoi, par quelle méthode et sous quelle forme on parviendra à se gouverner ?" - Question : "Comment fonctionne un Conseil des Ministres dans un Gouvernement de coalition ?" - M. POMPIDOU : "Ce n'est qu'à l'unanimité qu'on peut choisir une solution..." - Question : "Comment le Conseil des Ministres peut-il faire exécuter ses décisions..." - M. POMPIDOU : "l'Assemblée parlementaire... il faudra un véritable parlement européen, ce qui posera de réels problèmes à cause des opinions et des habitudes différentes, les désignations des membres..." - Question : "Qu'est l'esprit de LA HAYE ?" - M. POMPIDOU : "Volonté de la méthode : élargir et approfondir les liens faits et non pas le tout" - Le Times de LONDRES : "La proposition de M. RIPON quant à la répartition des charges financières pour l'entrée de la GRANDE-BRETAGNE dans le Marché Commun ?" - M. POMPIDOU : "La rentrée de la GRANDE-BRETAGNE dans le Marché Commun dépend des Anglais, l'humour, la tenacité, et le réalisme sont trois qualités britanniques, nous en sommes encore au stade de l'humour - "Ah, que le temps vienne où les coeurs s'étreignent..." Citation de RIMBAUD - HENRI GRENAGER du "New York Times" : la politique de la FRANCE pour le pétrole et l'ALGERIE, la position de la FRANCE vis-à-vis de la conférence de TEHERAN... ?" - M. POMPIDOU : "Position compliquée à cause de l'histoire - avec l'ALGERIE le dilemne dépasse le simple aspect pétrolier - le secret est gardé quant aux contenus des négociations actuelles avec l'ALGERIE" - Un journaliste Espagnol : M. PILESA : "L'ORTF a présenté une certaine image du procès de BURGOS ! les relations d'avenir avec l'ESPAGNE ?" - M. POMPIDOU : "Il y a ici des représentants de l'ORTF, j'espère qu'il n'y aura pas d'explications à la sortie, j'ai été élevé dans l'estime de la nation espagnole... Notre entente est inscrite dans les faits - je souhaite l'entrée de l'ESPAGNE dans l'EUROPE, je regrette que nos relations aient souffert de la présentation du procès de BURGOS par certains organimes d'information" - JEAN FERNIOT : "Opposition entre le tempérament conservateur de M. POMPIDOU et le désir de Société nouvelle de M. CHABAN-DELMAS ?" - M. POMPIDOU : "Si j'ai choisi M. CHABAN-DELMAS... On disait que le Général DE GAULLE était réformateur... Il a fait appel à moi... En 1962, au lendemain du petit CLAMART il m'a dit : "Je vais frapper un grand coup... Décider l'élection présidentielle au suffrage universel" les démêlés avec M. CAPITANT : je n'ai pas toujours été d'accord avec lui... J'ai décidé à l'exemple de RENAULT d'étendre l'actionnariat... D'étendre les contrats mensuels..." - Jacqueline BAUDRIER : "Questions sur l'inflation...?" - M. POMPIDOU : "Le monde occidental est en inflation... Hausse des prix moyens de 5%... La situation est dangereuse... Je ne crois pas que la FRANCE puisse rester un îlot de stabilité dans le contexte actuel... Pour 1971, notre situation de départ est objectivement bonne...Voir Financial Times...Il n'y aura pas d'aggravation dans le domaine de l'emploi..." - 7) L'ouverture des élections : "Annoncée à ROYAN... Réponse par M. CHABAN DELMAS à BORDEAUX.... Lisez vous à livre ouvert ou à livre fermé ?" - M. POMPIDOU : "Je vous soupçonne de connaître la réponse... Il faut avoir l'esprit ouvert... Il ne faut pas que tout le monde soit du même avis... tel que majorité et opposition." - 8) Guy CLAISSE : "La régionalisation ?" - M. POMPIDOU : "Je pense comme saint-Just : la conservation de la République... Dans mon discours de LYON, j'ai tracé mes vues à ce sujet... La commission d'aménagement du territoire ... les CODERS... ont été créés par moi... On me fait donc un procès d'intention." - 9) Serge MAFFERT : "Vous considérez vous comme l'héritier du Général DE GAULLE ?" - M. POMPIDOU : "J'ai été pendant 20 ans le collaborateur du Général DE GAULLE, je suis seul responsable de ma politique.

  • Emission
  • La parole est aux grands partis politiques
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Office national de radiodiffusion télévision française