Braquage sur internet

24 août 2000 02min 13s 699 vues

Publicité

Braquage sur internet

19 20

19 20. Edition nationale

24 août 2000 699 vues 02min 13s

Reportage. La banque Britannique par Internet "Egg" a été victime d'un vol qui pourrait être le premier hold-up en ligne du pays, menaçant la confiance des consommateurs. Le point sur l'enquête et sur les incidents liés aux transactions sur Internet.Commentaires sur pages de sites Internet, images d'illustration, images d'archives ; interview d'Hervé BOURGEOIS, directeur général de Check Point Europe, de Pascal COURTIN, commissaire de police, chef du Sefti et de Bernard AUBERGER, président de Banque Directe.[Source : documentation France 3] La banque Britannique par internet Egg, et peut être d'autres, a été victime d'un vol qui pourrait être le premier hold-up en ligne du pays, menaçant la confiance des consommateurs, a-t-on appris hier auprès de la police. Une porte-parole d'Egg a concédé que la banque s'était vue dérober "quelques milliers de livres" mais affirmé qu'il s'agissait d'une "somme minime", qu'elle a été "perdue par la banque" et que "l'argent des consommateurs est en sécurité". La maison-mère d'Egg, l'assureur Prudential, avait auparavant affirmé dans un communiqué qu'"aucune perte" n'avait été subie, "ni par Egg ni par l'un de ses clients", et que ses systèmes avaient détecté la fraude et permis d'informer la police à temps. Trois hommes arrêtés il y a deux jours dans le cadre d'une enquête menée depuis six mois ( "opération Skoda", selon son nom de code) ont été libérés hier sous caution, selon la police. Ils sont âgés d'une trentaine d'années. De l'équipement informatique, de l'argent, de la drogue et des documents ont été saisis lors de raids menés contre sept maisons dans le Sud et l'Est de l'Angleterre. Selon le quotidien The Independent qui a révélé l'affaire hier, il pourrait s'agir de la première entreprise de hold-up en ligne jamais commise en Grande-Bretagne. Egg, lancé en 1998, a été la première banque britannique présente uniquement sur l'internet et compte aujourd'hui 1,2 million de clients. Un premier incident avait eu lieu juste après son lancement : des clients avaient alors découvert que la manipulation pour se déconnecter était inopérante, Laissant leur compte ouvert à des inconnus s'ils le consultaient depuis un cybercafé. Les inquiétudes sur la sécurité des transactions par l'internet ont été nourries depuis le début de l'été par plusieurs incidents, dont l'un a récemment touché le service en ligne de la banque Barclays où les coordonnées bancaires de clients se sont retrouvés un moment en consultation libre.

Émission

19 20. Edition nationale

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste reporter d'images

Jean Martial Jonquart

participant

Pascal Courtin
Bernard Auberger

présentateur

Laurence Bobillier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies