DUPLEX BALLADUR A MATIGNON - Vidéo Ina.fr

DUPLEX BALLADUR A MATIGNON

Publicité

DUPLEX BALLADUR A MATIGNON

F2 Le Journal 13H

video 18 janv. 1995 10503 vues 08min 14s

Déclaration d'Edouard BALLADUR, premier ministre en direct de Matignon. Il se déclare candidat à la présidence de la République. Sa déclaration est intitulée "Croire en la France". - BALLADUR : "Au mois de mars 1993, les Français ont confié le pouvoir à une nouvelle majorité. J'ai été désigné comme premier ministre. Je l'ai accepté. Pourquoi ? Parce que notre pays se trouvait dans une situation très difficile (...) J'étais convaincu qu'il fallait commencer sans tarder l'action de redressement et de changement (...)" - "Cette action, le gouvernement tout entier, aidé par les Français, l'a engagée courageusement et menée à bien dans de nombreux domaines. L'effort de réforme est l'un des plus considérables réalisés dans une aussi courte période, dans des conditions aussi difficiles (...) Sur ces bases, il faut maintenant aller plus loin afin d'être mieux préparés à l'avenir qui s'ouvre devant nous." - "J'avais dit, en prenant ma fonction (...), que je souhaitais me consavrer exclusivement au redressement du pays et garder le silence sur tout le reste jusqu'au début de 1995. J'ai tenu mon engagement. Aujourd'hui, les Françaises et les Français ont le droit de connaître le choix qu'ils auront à faire, c'est à eux que je dois annoncer mes intentions. J'ai décidé de me présenter ma candidature à la présidence de la République. C'est la difficulté de la tâche entreprise, c'est l'ampleur de celle qui reste à accomplir, c'est la confiance de nos concitoyens, maintenue depuis 20 mois, c'est la nécessité du rassemblement le plus large des Français qui me déterminent à solliciter leurs suffrages. En cet instant, je mesure la gravité de ma décision (...) La campagne va s'ouvrir. Elle doit, pour être digne de la France, être positive, sereine et optimiste. De ma part, elle le sera (...)" - "L'eenjeu de l'élection présidentielle est clair : il s'agit de retrouver l'unité du pouvoir, de mettre fin à une période inévitable mais politiquement délicate (...) Il s'agit aussi de restaurer la morale civique, de lutter contre la corruption, d'assurer la sécurité, le respect des lois, le droit des citoyens garantis par les juges, en somme d'assurer l'Etat républicain. Il s'agit de fortifier le progrès et la justice afin de réduire le chômage, de donner à la jeunesse une école qui la pépare mieux à la vie active, d'aménager notre territoire sans l'abîmer (...)" - "Tout cela sera possible, à une condition : la réconciliation des Français. Il faut réformer sans fracture ni rupture, en convainquant, en suscitant l'adhésion grâce au dialogue avec tous. Je ne suis pas le candidat d'un parti (...) C'est à vous directement que je m'adresse. Ce sera à vous de juger, à vous de décider quel avenir vous voulez pour la France".

Émission

F2 Le Journal 13H

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Daniel Bilalian

participant

Edouard Balladur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies