Cet été, si vous optiez pour des vacances insolites? Ina.fr vous emmène à la rencontre de la France mystérieuse et de ses légendes. Cette semaine, direction Charroux dans la Vienne pour une chasse au trésor. Ce village recèlerait un trésor toujours dissimulé...

Charroux, 1200 habitants, chef-lieu de la Vienne (86), en région Poitou-Charentes, fait rêver de nombreux chasseurs de trésors depuis des décennies. En effet, cette petite ville médiévale de quelques 1300 âmes, réputée par sa grande abbaye bénédictine cacherait un immense trésor, voire plusieurs, puisque la légende en dénombre 75. Ces richesses, on les devrait à l'abbaye Saint Sauveur de Charroux, immensément riche et qui connut ses heures de gloire jusqu'à la guerre de Cent Ans, puis fut ruinée par les Guerres de religion et enfin détruite sous la Révolution.

charroux312

Sa fameuse tour octogonale dite de Charlemagne, ses remarquables sculptures gothiques et son trésor, la classent parmi les hauts lieux du patrimoine poitevin du Moyen Age. Des éléments architecturaux nombreux (halles, porche, maisons du XVème siècle etc.) témoignent de la richesse passée du bourg.

tour-charroux312

L'abbaye bénédictine construite puis remaniée du VIIIème au XIème siècle et édifiée par la volonté de Charlemagne doit sa fortune à sa position sur la route de Saint Jacques de Compostelle. Au fil des siècles, cet important sanctuaire s'est enrichi de dépôts et de dons de puissants : des reliques les plus rares (il y aurait un morceau de la vraie croix de Jésus offert par Charlemagne en personne) aux joyaux les plus raffinés. Selon la légende locale, ces richesses auraient été dissimulées par les moines de l'Abbaye en 1569, avant le saccage des lieux par le baron Roger de Carbonières, lui aussi en quête du fabuleux butin. Dépité par le silence des religieux, il les aurait exécuté sans obtenir leurs aveux sur la - ou les - cachettes supposées du trésor. Visite de l'abbaye et du musée lapidaire.

Depuis on cherche… et parfois... on trouve des coupes, des pièces et des bijoux...

Ce mystère a sans doute été à l'origine de la vocation de chasseur de trésors de Robert Charroux (1909-1978), célèbre habitant de la ville. Auteur, parfois contesté, de livres sur les mystères inexpliqués du monde, Charroux est celui qui nous raconte le mieux l'histoire du trésor supposé. Selon lui, les 75 trésors cachés à Charroux seraient très conséquents. Pendant la Guerre de Cent ans, l'abbaye de Charroux conservaient les principaux trésors de la chrétienté en dépôt : "Ces trésors ont été cachés pendant les guerres de religion. En 1569, le baron Roger de Carbonières a assiégé Charroux et a tué tous les moines. Là-dessus s'est brodée une légende selon laquelle ils auraient caché un trésor avant d'être tués… Mais à Charroux, c'était vrai ! C'était tellement vrai, qu'en 1856, en ouvrant une porte de l'abbaye, un maçon a trouvé les cinq merveilleux reliquaires que l'on trouve maintenant dans l'abbaye… Les moines ont donc caché une partie du trésor dans les murs de l'abbaye, mais il semble que le reste ait été transporté dans une église souterraine qui existe entre Nanteuil-en-vallée et Charroux. Les deux abbayes étaient reliées par des souterrains qui passent sous cette maison".

Jean Charroux poursuit : "Ces trésors, les gens de Charroux les ont cherché, car sous toute la ville, les gens ont des ossuaires, des ciergeries, des caves. Il y a des souterrains, des grottes. Ils ont muré cela… si bien qu'il est difficile de reconstituer autrement que par tranches le parcours de ces souterrains. Mais il y a la crypte des batteurs d'or où on a trouvé certaines choses…"

Visite des souterrains de Charroux en 1987, un véritable labyrinthe encore méconnu dont on ne connait pas la destination, ni l'utilisation.

1976. Après que Robert Charroux ait dressé l'historique des lieux, découvrons le témoignage d'André Clément, un forgeron qui a trouvé des pièces d'argent, puis du fils d'un berger qui, en 1914, avait trouvé une poterie également remplie de pièces qu'il a donné aux autorités : "Depuis, avec Robert, on a cherché mais on n'a trouvé qu'un vieux clou gros comme mon poing avec sa poêle à frire… enfin, un truc pour détecter, quoi…"

Focus sur Robert Charroux, le maître des mystères

charroux512

"A Charroux, il suffit de bécher son jardin pour trouver quelque chose…"

Robert Charroux, de son vrai nom Robert Grugeau, est né le 7 avril 1909 à la Poste de Payroux. Après ses études, il entre dans l'administration des Postes et mène en parallèle une activité journalistique. Au lendemain de la guerre, il quitte tout pour l'écriture. Il commet quelques "romans alimentaires" sous le pseudonyme de Saint-Saviol et ne prend celui de Robert Charroux qu'au début des années 1960. Sa deuxième passion, ce sont les mystères et les trésors. Notre "Indianna Jones" devient chercheur de trésors et fonde dans les années 1950 le Club des chercheurs de trésors qui regroupe quelques aventuriers qui nourrissent la même passion que lui. Terminé les romans. Son œuvre va désormais se tourner vers une thèse qui passionnera ses lecteurs, celle de civilisations disparues, ou venues d'ailleurs, et des grands mystères archéologiques : Le livre du mystérieux inconnu (1969), Le Livre des mondes oubliés (1971) , Le Livre du passé mystérieux(1973), L'Énigme des Andes (1974), etc.

Ces ouvrages, très contestés par les historiens et archéologues, vont pourtant se vendre à des tirages considérables à des lecteurs fascinés par les deux pistes qu'il explore : l'existence de civilisations avancées avant la nôtre, et la transmission de connaissances techniques à nos lointains ancêtres par des civilisations extraterrestres.

Dans cette interview réalisée à l'occasion de la sortie de son livre Trésors du monde, en 1972, le reporter le qualifie de "un peu Jules Verne, un peu Christophe Colomb"… lui, "plus modestement, je suis un chercheur d'aventures, c'est tout"…. L'écrivain se qualifie lui-même "d'hérétique" et relate les nombreux mystères qu'il a été amené à rechercher, toujours accompagné de son épouse Yvette. Il évoque l'une de ses théories les plus contestées, celle selon laquelle l'âge du bronze daterait de 10 000 ans et non pas 3 ou 4 000, comme il est de coutume de le dire.

Pour aller plus loin

A propos de la ville de Charroux

1973, Le trésor de Charroux, émission audio de Robert Arnaut, en compagnie de Robert Charroux (Premium)

1989, Charroux : Découverte d'un sarcophage en plomb et d'un cœur en plomb par un maçon (vidéo)

1995, Balade de Blois : l'abbaye de Charroux (vidéo)

2008, Numérisation des statues de l'abbaye Saint Sauveur à Charroux (vidéo)

2010, la commune de Charroux rachète des habitations pour les rénover. A chaque fois les archéologues retrouvent des traces de l'ancienne abbaye dans laquelle ont été construites les maisons. Avec la 3D, la commune espère bien proposer une reconstitution totale du site. (vidéo)

A propos de Robert Charroux

1973, Robert Charroux et le trésor des Templiers de Charroux (vidéo)

D'autres vidéos et audios sur et avec Robert Charroux

Les Dossiers de l'écran : Les anciens possédaient-ils des secrets que nous avons oubliés ? Avec Robert Charroux (Premium) 

Rédaction Ina le 09/08/2018 à 16:54. Dernière mise à jour le 09/08/2018 à 17:15.
Art et Culture Sciences et techniques