Les révélations du Canard enchaîné

Redaction Ina le 17/05/2013 à 11:02. Dernière mise à jour le 03/02/2017 à 14:29.
Médias

De révélations en révélations, le Canard enchaîné a toujours garanti son indépendance et fait honneur à sa devise : "La liberté de la presse ne s’use que si l’on ne s’en sert pas". Retour en images sur les grandes affaires révélées par le Canard.

Un canard nécessaire

Fondé pendant la Première guerre mondiale pour contrer la censure, l’armée et l’Eglise, Le Canard enchainé met un point d’honneur à informer le citoyen tout en défendant son indépendance. Sans revenus publicitaires, le journal satirique du mercredi s’assure une liberté totale de parole et de ton.

Témoins indignés de l’actualité, les journalistes de l’hebdomadaire enquêtent avec sérieux sur tous les sujets. Ils cherchent à forcer les tabous et à révéler les informations que l’on ne trouve pas ailleurs sans se montrer trop respectueux envers les puissants. C’est là la patte du Canard ! Et ça marche ! A chaque révélation le Canard fait mouche et les tirages s’envolent.

Devenu incontournable dans le paysage médiatique français, Le Canard enchaîné tient bon malgré les menaces et les attaques de toutes parts.

Des Pavés dans la mare

On ne compte plus les affaires révélées par le palmipède depuis sa création. Des diamants de Bokassa au scandale du sang contaminé, de la publication des feuilles d’impôts de personnalités à l’affaire Woerth-Bettencourt, ina.fr revient en images sur les plus célèbres d’entre elles.

 

1979. Les diamants de Bokassa

 

1979. Affaire Robert Boulin

 

1987. Financement du RPR

 

1991. Dépenses excessives du SIRPA, le service de presse des armées

 

1992. Affaire Elf

 

1993. Affaire Roger-Patrice Pelat et Bérégovoy

 

1995. Appartement de la ville de Paris

 

2002. Les frais de bouche du couple Chirac à la mairie de Paris

 

2010. Affaire Rama Yade