Pollution plastique : une préoccupation depuis les années 1990 - Vidéo Ina.fr

Pollution plastique : une préoccupation depuis les années 1990

Publicité

Pollution plastique : une préoccupation depuis les années 1990

retour vers l'info

video 23 sept. 2019 367 vues 02min 19s

Le 23 septembre 2019, le GIEC rend public son rapport spécial sur les océans, ça se passe à Monaco. A cette occasion, intéressons-nous à la pollution plastique, un fléau pour les mers et les océans, toujours très prégnant alors que le problème est au cœur des préoccupations depuis plus de 20 ans.
La leçon semblait bien apprise dans les années 90. Pourtant, aujourd’hui, entre 8 et 12 millions de tonnes de plastique terminent dans les océans chaque année. (Source : Greenpeace)
Pour que l’opinion s’émeuve de la pollution du plastique en mer, il a fallu une image choc, en 1995. Celle d’une tortue luth, morte. Les sacs plastiques sont alors la deuxième cause de mortalité de cette espèce protégée.
Le constat dans les années 1990 : il faut limiter les rejets de plastique. Les associations, comme la fondation Hulot, sont à l’œuvre pour diffuser le message.
Le plastique gagne les mers. Il s’accumule. En 2001, le navigateur Olivier de Kersauson, craignait cette pollution, de plus en plus courante lors de ses traversées : "On a l’impression que cette pollution va tourner, tourner, tourner… et ça semble indestructible. Ça c’est terrible."
Du plastique qui tourne en mer… et qui persiste des centaines d’années avant de se décomposer. Les particules se massent, jusqu’à créer un continent.
David Mayer de Rothschild, Explorateur écologiste : "Souvent, on parle d’île de déchets et les gens pensent qu’on peut marcher dessus, voire même habiter dessus. Ce n’est pas ça du tout. En fait, il y a une fine pellicule de plastique sous la surface de l’eau qui déstabilise toute la chaîne alimentaire."
Les microparticules de plastique sont ingérées par les planctons, eux-mêmes mangés par les poissons et au bout de la chaîne alimentaire, l’homme. Reste à savoir quelles sont les conséquences sur l’organisme, les recherches sont en cours.

Émission

retour vers l'info

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Géraldine Cornet Lavau
Tarik Khaldi

AdBlock activé!