Don du sang, des réserves dans le rouge depuis les années 60 - Vidéo Ina.fr

Don du sang, des réserves dans le rouge depuis les années 60

Publicité

Don du sang, des réserves dans le rouge depuis les années 60

data culte

video 19 juin 2019 264 vues 02min 25s

En France, les niveaux de réserves de sang sont au plus bas. Ce constat n’est pas nouveau. Depuis les années 60, les Français désertent les centres de dons malgré les appels répétés du milieu médical.
Pourtant, dès les années 60, il y avait des campagnes de sensibilisation.
“Pensez aux vies humaines que vous pouvez sauver en donnant votre sang. Pensez que vous-même peut-être un jour aurez besoin du sang des autres.”
Malgré les appels du pied du milieu médical, la France est continuellement en manque de dons. Alors la faute à qui ? En 1968, cette femme déplorait le manque d’informations et de renseignements.
Au début des années 90, la France fait face à l’un des plus gros scandales sanitaires de son histoire : l’affaire du sang contaminé.
Les donneurs prennent peur et désertent les centres de dons.
algré les contrôles et un risque nul pour les donneurs, le nombre de dons diminue passant de près de 2 334 000 en 1999 à 2 176 000 en 2005.
En 2006, ils augmentent enfin pour atteindre près de 2 215 000.
Petit à petit, les Français reviennent dans les centres. En 2012, le nombre de dons du sang atteignait un peu plus de 2 600 000 avant de diminuer une nouvelle fois.
Cette année là, le docteur Bruno Danic, tirait la sonnette d’alarme à l’approche des vacances d’été.
En 2018, seuls 4% des Français avaient donné leur sang. Un chiffre bien trop faible par rapport à une demande toujours plus forte.
Selon l’établissement français du sang, les niveaux de réserve de sang sont critiques. A tel point qu’ils sont au plus bas depuis 2011.


Émission

data culte

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Géraldine Cornet Lavau
Jérémie Gapin

AdBlock activé!