L'Amoco Cadiz : la marée noire du siècle - Vidéo Ina.fr

L'Amoco Cadiz : la marée noire du siècle

Publicité

L'Amoco Cadiz : la marée noire du siècle

retour vers l'info

video 16 mars 2018 222 vues 02min 57s

Le 16 mars 1978, l’Amoco Cadiz, un pétrolier libérien, s’échoue sur les rochers de Portsall. Chargé de pétrole brut, le liquide noirâtre se déverse au large des côtes bretonnes. En Bretagne, comme dans le reste du pays, c’est le ras-le-bol : en moins de 10 ans, c’est la quatrième fois que des pétroliers étrangers se vident sur les côtes bretonnes. Mais le naufrage de l’Amoco Cadiz marquera durablement les mémoires. 40 ans après, c’est encore la pire marée noire qu’ait connu la France. Retour en archives sur le choc de l’Amaco cadiz.
Le 16 mars 1978, un pétrolier libérien, avec plus de deux cent milles tonnes de pétrole brut à bord, tombe en panne de gouvernail. En pleine tempête, les tentatives de remorquage échouent. Le sauvetage de l’équipage se fait en pleine nuit, mais le jour suivant au petit matin, c’est un paysage défiguré.
Les jours qui suivent sont une course contre la montre pour sauver les 400 km de côtes polluées, car durant 15 jours, la coque brisée continue de se déverser au gré des marées.
La France fait appel aux militaires et les bonnes volontés ne manquent pas car c’est tout l'écosystème, durablement atteint, qu’il faut sauver in extremis.
Les conséquences sont terribles pour ce territoire dont l’économie dépend entièrement des ressources maritimes.
Il a fallu 6 mois pour nettoyer les plages et les marins retournent en mer. Mais pendant des années, l’épave restera visible au large de Portsall avant d’être engloutie par la mer.
40 ans plus tard, on estime que 260 000 tonnes d'animaux marins ont été tués par la marée noire. Aujourd’hui encore, tous les déchets de l’Amoco Cadiz n’ont pas encore été traités.

Émission

retour vers l'info

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Hélène Goutany
Géraldine Cornet Lavau

AdBlock activé!