Maisons de retraite : entre gros malaise et grand profit - Vidéo Ina.fr

Maisons de retraite : entre gros malaise et grand profit

Publicité

Maisons de retraite : entre gros malaise et grand profit

data culte

video 29 janv. 2018 724 vues 03min 03s

Les personnels des maisons de retraite et les aides à domicile lancent un appel à la grève pour le mardi 30 janvier. Ils dénoncent un manque de budget, un manque de personnel et une surcharge de travail au dépend des personnes âgées. Un ras-le-bol et une impression de ne pas être entendus, qui persiste depuis des décennies.
7 883 établissements pour personnes âgées dépendantes, appelés plus souvent EHPAD existent en France. [data 1]
Un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis les années 60. Décennie où le vieillissement de la population alerte les acteurs de la gériatrie.
1543 maisons de retraite dans les années 60, c’est plus 511 % aujourd’hui ! [data 2]
Le vieillissement de la population est la principale raison de cette augmentation continue.
Mais ce chiffre serait encore insuffisant selon les professionnels du secteur.
Aujourd’hui 15,7 millions de Français sont considérés comme senior, soit 21% de la population.
D’après les prévisions de l’Insee, d’ici 2040, ils représenteront 32% de la population.[data3]
Le manque de structures, le manque de personnel sont pointés du doigts depuis des décennies. Manque de place en 1966 :
"Il existe en France 280 000 places en maisons de retraite et hospices public et privés ce n’est évidemment pas assez et malgré les prévisions du 5ème plan qui doit assurer la construction de nouveaux logements pouvant abriter 42 000 personnes le problème du reclassement des personnes du 3ème âge ne pourra être réglé avant de nombreuses années".
1981, c’est le manque de personnel qui est dénoncé : "Le ¼ des 80 pensionnaires est dépendant. Les autres il faut les laver une fois par semaine, deux fois et comment s’acquitter d’une telle tâche avec une infirmière 4 aides-soignantes et 7 agents de service seulement ?".
Malgré ces dysfonctionnement chroniques, le 3ème âge est devenu un excellent filon. Et les entreprises privées à but lucratif l’ont bien compris. Selon une étude, les Ehpad représenteraient un marché compris entre 25 milliards et 30 milliards d’euros.
Conséquence, leur croissance est exponentielle.
Les maisons de retraites privées représentent aujourd’hui 27% des établissements [data4]
Particularité de ces Ehpad : des délais d’admission moins longs mais des tarifs bien plus élevés : entre 2000 et 5000 euros par mois.
"La liste d’attente, c’est deux ans pour ce genre de maison de retraite, parce que c’est une maison de retraite publique, les maisons de retraite privées, c’est entre 80 et 100 euros par jour donc on est à 3000 euros par mois non c’est trop cher c’est au dessus de vos revenus ".
Des prix prohibitifs qui permettent aux acteurs privés de toucher le jackpot.
Par exemple, le numéro 1 du secteur, le groupe Korian, a vu son chiffre d’affaire passer de 520 millions d’euros en 2006 à près de trois milliards d’euros en 2016. [data5]

Émission

data culte

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Géraldine Cornet Lavau

AdBlock activé!