La fin d'un rêve colombien : l'assassinat occulté de Jorge Eliécer Gaitan - Vidéo Ina.fr

La fin d'un rêve colombien : l'assassinat occulté de Jorge Eliécer Gaitan

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

La fin d'un rêve colombien : l'assassinat occulté de Jorge Eliécer Gaitan

Assassinats politiques

video 26 mai 2005 1823 vues 52min 47s

Le 9 avril 1948, Jorge GAITAN, leader de l'opposition colombienne, est assassiné. Farouche opposant de l'oligarchie colombienne et défenseur des opprimés, J. GAITAN jouissait d'un formidable prestige populaire. Libéral de gauche, successivement nommé ministre du Travail, de l'Education, élu maire de Bogota, député, chef de l'aile gauche du parti libéral colombien, il devint son représentant unique en 1947. Activiste acharné, J. GAITAN menaçait l'ordre établi. Sa mort déclencha un immense soulèvement populaire qui causa la mort de cinq mille personnes, entraîna la formation d'une guérilla dans les montagnes et le début de la guerre civile. Des milliers partisans de Gaitan et leurs familles furent exterminées par le pouvoir en place. A ce jour, aucune investigation sérieuse n'a été menée pour élucider cet assassinat. GAITAN avait de nombreux ennemis : l'oligarchie colombienne, présente aussi bien au sein du Parti conservateur que de son propre parti, et qu'il n'a jamais cessé de dénoncer ; le Parti communiste qui voyait en lui un adversaire d'autant plus dangereux qu'il était populaire, et les intérêts nord-américains, particulièrement les compagnies bananières. On évoque aussi une implication de la CIA...Des images d'archives et des archives radiophoniques, ainsi que des témoignages illustrent le portrait de cet activiste libéral jusqu'à son assassinat.Témoignages : - Juan RESTREPO, correspondant de la chaine de télévision espagnole TVE- Daniel Garcia PENA, ex-Haut-Commissaire pour la Paix- Antonio MORALES, journaliste indépendant- Eduardo UMANA, historien- Guillermo LATORRE, camarade d'école et voisin de J. GAITAN- Eduardo CARRENO, avocat et spécialiste des droits de l'homme- Marco ANTONIO, ouvrier Gaitaniste- Toto VILLIMIZAR, partisan Gaitaniste- Maruja QUEVEDO, membre du parti libéral Gaitaniste- Hector LORDUI, avocat et membre du parti libéral- Fred KAIM, libraire- Lisimaco RODRIGUEZ, partisan Gaitaniste- Cayetano GAMBA, partisan Gaitaniste- Marco Aurelio SUZA- Gloria GAITAN, fille de J. GAITAN- Hernan NAVARRO, témoin de l'assassinat de J. GAITAN- Eduardo SANTA, manifestant Gaitaniste- Pio Nono BARBOSA, manifestant Gaitaniste- Jaime CELIS, manifestant Gaitaniste- Julio Cesar TABERA, manifestant Gaitaniste- Crescencia DE SANCHEZ, infirmière Clinique centrale- Raul ALAMEDA, manifestant communiste- Francesco NEISA, policier- Censo MANTILLASO, soldat réserviste- Jose BLANCO, soldat réserviste- Sixto GUTTIEREZ, soldat réserviste- Eusebio PRADA, manifestant Gaitaniste- Apolinar DIAZ, parti communiste- Jorge REGUEROS, manifestant communiste- Teresa MATIZ, partisane Gaitaniste- Gonzalo SANCHEZ, historien- Enrique SANTOS, journaliste du journal "El Tiempo"- Arturo ALAPE, auteur et historien- Erlina DE SEJAS- Josa ESPINOZA- Arcado PUERTO, partisan gaitaniste- Carlos BAEZ, historien- Felipe TORRES, commandant Guerilla ELN

Émission

Assassinats politiques

Production

producteur ou co-producteur

Quartier Latin Productions, Solferino Images

Générique

réalisateur

Michel Noll
Maria Valencia

producteur

Michel Noll

participant

Juan David Restrepo
Antonio Morales
Carlos Emilio Baez

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!