Autant qu'il m'en souvienne : évocation du passé de Lille - Vidéo Ina.fr

Autant qu'il m'en souvienne : évocation du passé de Lille

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Autant qu'il m'en souvienne : évocation du passé de Lille

video 13 mars 1965 2397 vues 26min 54s

Inquiets par les aménagements urbains qui redessinent Lille, plusieurs groupes de Lillois partent à la recherche de leur passé. Réunis en une association baptisée "La Renaissance du Lille Ancien", ils inventorient, défendent et cherchent à retenir le passé de leur ville. Sous la houlette de Mme SIX THIRIEZ, sa présidente, l'association s'attache à préserver et à rénover le patrimoine architectural. Dans cette perspective, un concours de photos des bâtiments anciens a été organisé pour sensibiliser les plus jeunes. Monsieur DILLY, géographe, explique à l'aide de plans anciens, les étapes de la création de Lille. Monsieur PORCQ, dans un estaminet, nous plonge dans le quotidien de Lille au début du siècle. Enfin, nous parcourons avec M. DOURDIN, artiste peintre, les rues pittoresques et les quartiers les plus modestes de la ville.Mme SIX THIRIEZ explique que Lille en 1820 était aussi belle que Bruges et Gand, l'association a l'intention de recenser et rénover le Lille ancien. L'opinion publique doit être sensibilisée, particulièrement les jeunes. Mme TREFFEL du CRDP explique le principe du "Grand concours du Lille ancien" : on demande aux jeunes de reconnaître des bâtiments sur des photographies puis d'aller réaliser eux-mêmes une photographie d'un bâtiment ancien. M. MALLE, auteur des photographies, des quartiers de la Porte de Roubaix, de la rue de la Monnaie et St Sauveur, qui sont concernés par ce concours explique le caractère éducatif de ce travail. On retrouve cet intérêt du Lille ancien jusque dans les entreprises qui accrochent gravures et plans anciens à leurs murs. Monsieur DILLY, géographe, explique que c'est le commerce qui a donné naissance à la ville qui s'est installée au bord d'une rivière navigable, la Deûle le long de la route de foires de la Champagne aux Flandres. A travers différents plans il montre les évolutions de la ville : au Moyen âge, à l'époque espagnole, après le rattachement à la France. L'industrialisation a entraîné un afflux de populations qui s'entassait dans les cours et les caves. L'agrandissement commence en 1858 quand la commune de Wazemmes a demandé son annexion à Lille. De grands boulevards ont été tracés mais sans l'attrait commercial qu'on aurait espéré avoir ; ainsi le centre commercial de Lille reste concentré dans le lieu historique qui a vu naître la ville : la Grand place et les rues qui y aboutissent. C'est dans un vieil estaminet de SAINT SAUVEUR que M PORCQ raconte le Lille de son enfance en 1900

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française Lille

Générique

réalisateur

Fernand Vincent

commentateur

Genevieve Dermech

directeur de la photo

Serge Marcheux

AdBlock activé!