Des témoins racontent : Carrefour de l'Armistice - Audio Ina.fr

Des témoins racontent : Carrefour de l'Armistice

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Des témoins racontent : Carrefour de l'Armistice

audio 11 nov. 1953 350 vues 25min 40s

Un reporter indéterminé dresse le décor du rond-point de Rethondes où fut signé l'Armistice le 11 novembre 1918. Témoins de 1918 interviewés à la mairie de Rethondes : - -- Mme SOIGNET-LEFEBVRE : Ce fut l'une des premières femmes qui apprit la bonne nouvelle et se rendit sur les lieux avec son mari qui était officier. Récit des circonstances dans lesquelles elle en a été informée. Secret bien gardé. Souvenirs des premières impressions. - A 5'02 : La Comtesse DE Gramont, maire de Rethondes : Elle raconte qu'on a cru que la signature allait se faire au château du Francport .(Qu'elle habite) mais ça n'a pas été le cas. La part qu'a pris son oncle dans la signature. - A 7 12 : Eglise de Rethondes là où les cloches furent les premières à sonner en France, Mr Auguste RICHARD, doyen de Rethondes : Souvenir sur le 11 novembre 1918. Anecdote sur la difficulté à trouver un sonneur. Les cloches ont sonné à partir de 11H00 jusqu'à 22 heures où la cloche s'est brisée. - A 9'55 : Son de l'une des cloches de l'église qui sonna l'Armistice.. - A 10'20 : A Compiègne, Mr LEGENDRE, député-maire de Compiègne : la clairière de l'Armistice dépend de Compiègne et non de Rethondes. L'acte de reddition ne mentionne aucun lieu. - A 12'010 : Mr LIVIER, adjoint : La clairière dévastée en 1940 par les allemands. Il raconte comment les pierres dispersées ont été retrouvées près de Berlin. Comment la clairière a été remise en état après la guerre. - A 14'03 : Lecture de l'inscription sur la dalle centrale du wagon reconstitue fidèlement. - A 15'01 : le speaker actionne le téléphone de campagne de FOCH. (Son de la manivelle actionnée). - A 15'22 : interview de monsieur Clément MOULY, gardien du wagon : Histoire du wagon. Retour du wagon dans la clairière en 1927. Il a dû partir avec le wagon le 7 juin 1940 avec des documents précieux. Impressions à son retour en août 40 : destructions du site. Sa reconstitution. Il y a eu le wagon de FOCH et celui des plénipotentiaires allemands qui a disparu. Ce qu'il pense du choix de Reims pour la capitulation de 45. - A 19'58 : Interview de monsieur Famechon, adjudant-téléphoniste de FOCH : il a assisté sur place à la signature de l'Armistice. Ses souvenirs sur l'événement. Il reconstitue l'appel téléphonique. - A 22'39 : Echo sonore : il reconstitue la scène de la diffusion de l'Armistice avec le même téléphone. (Il tourne la manivelle). - A 24'55 : Conclusion du speaker et à 24'25 : cloches de Rethondes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies