Du gruyère dans la Brie - Vidéo Ina.fr

Du gruyère dans la Brie

Publicité

Du gruyère dans la Brie

12/13 Paris Ile de France Centre

Info mag

video 08 mars 1998 2153 vues 09min 31s

Ils sont mari et femme et spéléologistes de métier : depuis des mois, ils parcourent le sous-sol de Seine et Marne. Toute une aventure dans un gruyère en plein pays de Brie. Patrick PALLU est technicien dans la distribution d'eau, Joëlle est gestinnaire dans un hôpital. Ils explorent inlassablement les anciennes carrières souterraines de Seine et Marne, laissées à l'abandon. Avec sa lampe, Patrick montre une zone dangereuse qui menace de s'effondrer. Des galeries oubliées se rappellent soudain au souvenir des habitants. Le 14 avril 1993, à Cocherel, un trou de 7 m de profondeur est apparu dans un jardin et ne cesse de s'agrandir. La villa repose sur du vide, les sondages ne laissent aucun doute. Interview de Patrice ORIOT, le propriétaire, inquiet. Le sous sol du nord de la Seine et Marne est un vaste gruyère : les alertes se multiplient. A la surface, apparaissent de grands trous, gorgés d'eau, les fontis. Les autres départements de l'Ile de France bénéficient de services experts, mais pas la Seine et Marne. Il n'y a ni inventaire ni surveillance des galeries. Cette carence explique l'intervention de Joëlle et Patrick.En 1993, à Annet sur Marne, ils ont sauvé trois imprudents. Interview de Patrick, sur les lieux. Interview de Christian MARCHANDEAU, maire d'Annet sur Marne, qui a alors pris conscience du problème. Patrick et Joëlle se sont connus dans un club de spéléo. Patrick a créé un musée, parrainé par Haroun TAZIEFF.A Annet, les galeries se développent sur 80 kms. Depuis 1994, le maire a chargé le couple d'une mission officielle pour dresser un étét des lieux. C'est un patrimoine insoupçonné qui est exhumé, celui des carrières de gypse. Joëlle montre une niche qui servait à mettre une chandelle. Jean CRAPART, habitant d'Annet y a découvert 65 ans après le nom et le prénom de son père. Le gypse aujourd'hui s'effrite. Explications de Patrick sur la fragilité des galeries. Un effondrement généralisé est à craindre. Les fontis sont un phénomène familier sur les terres agricoles. Jacques BRUWIER, agriculteur à Carnetin, témoigne. La DDE, inquiète, effectue des sondages. Joëlle et Patrick s'efforcent de reconstituer le puzzle des galeries, sous terre, dans les archives et chez les descendants des carriers. Ils ont publié un livre et leurs travaux sont une référence jusqu'au BRGM (Bureau des Recherches Géologiques et Minières). L'Etat a enfin financé une cartographie. Interview de Michel MORIO, directeur BRGM, sur les problèmes liés à l'urbanisation. Le sous-sol pourrait devenir un gouffre financier. L'inscription en zone à risque dévalue terrains et maisons. Les assurances ne couvrent pas les travaux. La première inspection générale des carrières a été créée à la suite d'effondrements meurtriers, sous Louis XVI...

Émission

Info mag

Production

producteur ou co-producteur

France 3 Paris

Générique

journaliste

Xavier Schmitt

journaliste reporter d'images

Luc Haedrich

participant

Christian Marchandeau
Joëlle Pallu

AdBlock activé!