Tournage de "la course du lièvre à travers champs" avec Jean Louis Trintignant - Vidéo Ina.fr

Tournage de "la course du lièvre à travers champs" avec Jean Louis Trintignant

Publicité

Tournage de "la course du lièvre à travers champs" avec Jean Louis Trintignant

Pour le cinéma

video 02 janv. 1972 1422 vues 14min 13s

Reportage au Québec sur le tournage du film "la course du lièvre à travers champs" de René Clément, avec extrait de film, indications de jeu par René Clément, interview de Robert Ryan (à tourné 82 films) et interview substantiel de Jean Louis Trintignant.. "..j'ai jamais eu envie d'être acteur ...je suis devenu acteur parce que je voulais être metteur en scène et je suis allé dans un cours d'art dramatique pour apprendre à diriger les acteurs, pour connaitre les problèmes des acteurs....et comme j'étais à ce moment-là extrémement timide, j'étais absolument pas doué pour être acteur, mais j'ai senti que si j'essayais de devenir acteur, ça me guérirai de ma timidité , et en effet ça m'a guérit, pas complétement, mais enfin pas mal, et d'ailleurs je le recommande à tous les timides, c'est une thérapeutique formidable, ..je suis devenu acteur un peu par hasard et quand je suis arrivé dans les cours d'art dramatique, on me décourageait, avec juste raison, parce que j'étais épouvantable, et je sentais, moi, que si je continuais, ça me ferait du bien...j'ai continué et il se trouve que ça me convient bien finalement maintenant ....ma timidité maintenant c'est de la pudeur et je crois qu'un acteur doit être pudique, j'ai beaucoup réfléchis sur mon métier, j'ai beaucoup travaillé je me cachais pour travailler, mais je travaillais beaucoup...et je crois que c'est à force de réflexion et de travail que je suis arrivé à devenir un bon acteur, parce qu'au départ, il n'y avait pas moins doué que moi, j'étais le contraire d'une acteur, je n'arrivais pas à m'extérioriser et pourquoi choisir un métier public quand on n'arrive pas à s'extérioriser déjà dans la vie, c'est de la folie, et puis vous savez, le fait de se cacher un peu derrière des personnages vous permet de vous épanouir..alors petit à petit on quitte le personnage et on arrive à se montrer tel qu'on est.....mais moi je veux continuer à être un acteur qui joue des personnages, c'est à dire que je ne veux pas jouer toujours le même rôle, je ne veux pas avoir une légende et je ne veux pas choisir des sujets qui pourraient me correspondre, je veux aller au personnage..pour ça c'est difficile parce que je crois qu'un acteur de cinéma n'a pas le droit de composer en même temps, c'est à dire qu'on ne peut pas prendre un personnage qui vous est étranger, il faut mettre à l'intérieur d'un personnage des choses qu'on a en soi et pour ça il faut, pour jouer des personnages différents, et en même temps les habiter profondément, il faut avoir dans la vie, une gamme assez étendue, et je cherche moi à cultiver mes extrêmes, à cause de ça, pour pouvoir jouer des rôles différents c'est à dire que je suis en même temps bon et méchant, alors ma méchanceté je ne peux pas l'exploiter dans la vie, mais je la cultive quand même...."ça veut dire que vous essayez d'avoir des défauts pour vous en servir au cinéma ? ........" oui, parce que j'adore jouer des rôles antipathiques, parce qu'au départ je suis pas antipathique..........j'aime beaucoup le cinéma muet je voudrais vraiment essayer de faire un film dans ce genre là...." et vous croyez que c'est possible maintenant ? " oui, c'est à dire que ce sera pas un film muet, ce sera un film parlant, mais dans lequel on parlera très peu, on il y aura peu de dialogues, et surtout où il n'y aura pas de psychologie, il y aura de l'action et de l'humour....c'est l'histoire d'un boulanger qui se lève le matin et qui tue neuf personnes, et ça s'appelle "une journée bien remplie" et jean louis trintignant dirigera JLT ? " non pas du tout, je dirigerais jacques Dufilho, et moi je me suis réservé le plus mauvais rôle du film, c'est à dire , c'est un type qu'on voit deux minutes dans le film, on l'enferme dans le coffre d'une voiture, on ferme le coffre à clés, et on jette les clés au loin et on revoit plus le bonhomme, c'est la fin du film" ....

Émission

Pour le cinéma

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française, Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

participant

Jean Louis Trintignant
René Clément
Robert Ryan

AdBlock activé!