Lancement du projet Minatec, un centre européen sur les micro et nanotechnologies - Vidéo Ina.fr

Lancement du projet Minatec, un centre européen sur les micro et nanotechnologies

Publicité

Lancement du projet Minatec, un centre européen sur les micro et nanotechnologies

19/20

Le journal des Alpes

video 18 janv. 2002 369 vues 01min 58s

18/01/02 20:58 AFP ELECTRONIQUE-Isère 39 GENERAL-ECONOMIE Lancement de Minatec, centre européen consacré aux micro et nanotechnologies Par Jacques GUILLON = (PHOTOS) = Lancement de Minatec, centre européen consacré aux micro et nanotechnologies Par Jacques GUILLON = (PHOTOS) = ATTENTION - RECTIFICATION (Dans la dépêche Electronique-Isère, numéro 1.196 de 20h14, qui rectifiait la dépêche 1062 de 18h27, une erreur figure au deuxième paragraphe : les micro technologies portent sur des millionièmes de mètre et non de millième. Revoici la dépêche corrigée.) /// Grenoble, 18 Jan (AFP ) - Le président du conseil général de l'Isère, André VALLINI, et l'administrateur général du Commissariat à l'Energie atomique (CEA ), Pascal COLOMBANI, ont signé vendredi une convention cadre donnant le coup d'envoi d'un pôle d'innovation qui sera, selon eux, le plus important centre européen pour les micro et nanotechnologies (Minatec). Ce centre ouvrira à Grenoble en 2005, à côté des bâtiments actuels du CEA. Il sera spécialisé dans la recherche, l'enseignement, le développement et la valorisation industrielle sur les micro (un millionième de mètre) et nanotechnologies (un milliardième de mètre). Il rassemblera de grandes écoles, notamment l'Institut national polytechnique de Grenoble (INPG ), l'université, un centre de recherche de 19.000 m2 et une pépinière d'entreprises qui aidera les chercheurs à créer leur société pour valoriser leurs idées. Des bâtiments construits sur une zone de 8 hectares recevront à terme 1.000 élèves ingénieurs et 400 enseignants. Essaimage Cela devrait déboucher, d'ici 2010, sur la création de 1.000 à 1.300 emplois directs de haute technologie sur le site. Comme il a pour vocation de permettre la création de nouvelles entreprises de haute technologie, on estime qu'il générera de façon directe ou indirecte un total de 5.000 à 6.000 emplois. La miniaturisation des composants technologiques pour un gain de poids, de performance, de fiabilité, fait partie des grands enjeux de la révolution Technologique actuelle. Selon le directeur du CEA à Grenoble, Jean Therme, il y a actuellement dans une Peugeot 604 autant de composants électroniques que dans Un Airbus fabriqué il y a 15 ans. Les applications de ces nanotechnologies concernent en premier lieu la téléphonie, l'informatique et la santé, avec des puces qui n'utiliseront plus seulement des photons, des électrons mais aussi de l'ADN. Selon M. COLOMBANI, la concurrence dans ce secteur est très forte avec d'importants projets au Japon, à Taïwan, en Californie et en Europe. "Peut-être que dans 10 ans, il n'y aura plus qu'un centre sur les nanotechnologies en Europe et il faut que Minatec soit celui là", a-t-il expliqué. De nombreuses fées se sont penchées sur le projet pour mobiliser d'énormes moyens. Le conseil général de l'Isère s'engage à investir la somme record de 38,5 M d'euros, le CEA apporte 32,32 MEUR, la région Rhône-Alpes 23,48 MEUR, la ville de Grenoble et le syndicat intercommunal de l'agglomération investissent 9,91 MEUR chacun. De son côté, l'Etat fournira 13,48 MEUR et le privé 22,87 M EUR. Jag/jpb/ei AFP

Émission

Le journal des Alpes

Production

producteur ou co-producteur

France 3 Grenoble

Générique

journaliste

Catherine Bazille

journaliste reporter d'images

Bruno Couderc

monteur

Robin Nouvelle

participant

André Vallini

AdBlock activé!