Cuba, l'histoire secrète : 1ère partie - Vidéo Ina.fr

Cuba, l'histoire secrète : 1ère partie

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Cuba, l'histoire secrète : 1ère partie

video 29 juin 2016 1949 vues 56min 36s

1ère partie d'un documentaire sur 51 ans de socialisme cubain à base d'archives, avec la participation de témoins, d'historiens et d'agents secrets :Eric DEZENHALL, Jaime SUCHLICKI, Brian LATELL ex CIA, Bert HOFFMANN, Anthony De PALMA, Jean Pierre CLERC, Jaime SUCHLICKI, Michael ZEUSKE, Carlos Alberto MONTANER intellectuel cubain en exil, historiensHarris WOFFORD, conseiller de KENNEDYSerge RAFFY, biographe de Fidel CASTROl'historien et philosophe cubain, Fernando MARTINEZ HEREDIAAntonio VECIANA, anti castriste, du groupe Alpha 66, CIAChris SIMMONS, Defence intelligence agency, cellule Cuba Juan SUAREZ RIVAS, combattant anti CASTROl'attaché de l'ambassade d'URSS au Mexique à l'époque, département de l'Amérique latine, KGB, Nikolai LEONOV Juan Antonio RODRIGUEZ MENIER, responsable des services de sécurité de CASTRO, exiléCynthia DUNCAN, petite fille de Meyer LANSKYMarita LORENZ, ex maîtresse de Fidel CASTROWaldo DIAZ BALART, ex beau frère de Fidel CASTROles combattants castristes : Ramon PEZ FERRO, Gilberto GARCIA ALONSO, Dariel ALARCON, Harry VILLEGAS.Elu démocratiquement en 1940, Fulgencio BATISTA, le président de Cuba profite de l'enrichissement de la mafia américaine des hôtels et casinos, il doit même engager le parrain Meyer LANSKY pour remettre de l'ordre dans l'économie des casinos, l'île devient le paradis du blanchiment d'argent. Fidel et Raul CASTRO sont fils d'un propriétaire de plantation de sucre et fréquentent un lycée tenu par les Jésuites à Santiago de Cuba. C'est aux USA que BATISTA fête en 1945 la fin de la guerre pendant que Cuba est tenue entièrement par la mafia et c'est là que se réfugient la plupart des parrains recherchés aux USA. L'économie prospère avec leur arrivée. Fidel CASTRO devient avocat des pauvres à Cuba et épouse une richissime héritière des DIAZ BALART en 1948. En 1952, BATISTA brigue de nouveau la présidence, la pauvreté fait de l'île une poudrière, Meyer LANSKY, prévoyant, finance la campagne de BATISTA mais c'est un putsch qui amène au pouvoir la dictature de BATISTA le 10 mars 52, la résistance s'organise alors contre les violences de l'Etat policier, CASTRO porte plainte en justice, après le rejet de sa plainte CASTRO en appelle à la résistance armée, en 1953 la caserne Moncada est attaquée pendant le carnaval, c'est un échec, CASTRO est jugé le 16 octobre 53, de l'avis d'opposants anti castristes son beau père, ministre de BATISTA l'aurait protégé lui et son frère. Raul et Fidel une fois libérés créent le "mouvement du 26 juillet" et choisissent l'exil au Mexique, où ils rencontreront Che GUEVARA, Raul devient communiste sous l'influence de ce dernier, sur le bateau qui les ramènent au Mexique ils rencontrent un collaborateur de l'ambassade soviétique au Mexique, Nikolai LEONOV qui va les aider. Fidel achète à un marchand d'armes un vieux bateau baptisé "Granma", le 26 novembre 56 il fait la traversée vers Cuba depuis le Mexique, arrivés à Las Coloradas les 70 révolutionnaires débarquent sous le feu de l'armée cubaine, après la mort de 50 d'entre eux dans l'opération, les CASTRO et Che GUEVARA se réfugient dans la "sierra maestra". Un reporter américain Herbert MATTHEWS est invité par Fidel CASTRO à relater la rébellion dans le "New York Times" puis les journalistes de télévision mettent en scène les rebelles peu nombreux décrits comme des justiciers voulant restaurer la Constitution de 1940. En 1958, l'administration américaine soutient CASTRO discrètement tout en finançant la dictature de BATISTA. La guérilla est aussi aidée par l'URSS. Une opposition se constitue également à côté des guérilleros, des opposants rejoignent la guérilla, l'armée de BATISTA mal payée est peu encline à se battre. Che GUEVARA crée radio "Rebelde" dans la sierra maestra, en 1959 aux USA CASTRO devient un héros, BATISTA n'est plus soutenu, la rébellion met en place le soulèvement général dans l'est et l'ouest de Cuba, l'armée cubaine lance l'opération dite "FF" (fin de Fidel), CASTRO est l'homme des média et valorise ses opérations à la radio, des armes sont saisies à l'armée de BATISTA à Santa Clara, les soldats de l'armée désertent au profit de CASTRO et la guérilla entre dans Santiago, l'armée s'effondre et le dictateur s'enfuit de Cuba. Après l'entrée à Santiago, les révolutionnaires redoutent un putsch des généraux ou des policiers restés dans l'île, le 2 janvier 1959 les rebelles de Camilo CIENFUEGOS prennent La Havane à l'ouest, l'armée et les mafieux s'enfuient à la suite de BATISTA. CASTRO arrive le 8 janvier 1959 en ville, il fait un discours agrémenté de colombes déployées à l'adresse de 400 000 habitants. Au sein de son gouvernement 2 communistes sont nommés, ce qui inquiète ses partisans dans le mouvement "M 26", particulièrement Camilo CIENFUEGOS, les USA reconnaissent la rébellion le 7 janvier, la bourgeoisie locale soutient aussi le gouvernement de Fidel et parmi les touristes allemands arrivant en février, Fidel rencontre alors Marita LORENZ, la fille du capitaine du bateau allemand qui devient sa maîtresse. Des tribunaux révolutionnaires sont mis en place, des procès publics d'épuration détournent les gens des guérilleros, c'est Che GUEVARA qui se charge des exécutions. CASTRO cumule les pouvoirs et promulgue une réforme agraire, quand les propriétaires américains sont expropriés, le président EISENHOWER gèle les relations entre les 2 Etats. Des réfugiés cubains se rendent aux USA. CASTRO se rend aux USA devant le Congrès pour dire qu'il n'est pas communiste mais EISENHOWER refuse de le recevoir. C'est Richard NIXON qui le rencontre en avril 1959 et comprend que CASTRO est anti américain. Che GUEVARA et Raul, les communistes du mouvement entrent au gouvernement, l'armée dirigée par CIENFUEGOS est placée sous les ordres de Raul, c'est un opposant résolu des communistes et CASTRO le fait disparaître dans un voyage en avion le 28 octobre 59. La pénurie s'installe, Cuba fait appel à l'URSS, le 1er juin 59 Anastase MIKOYAN rend visite à CASTRO à La Havane, c'est le début des relations soviéto cubaines, l'économie cubaine est réorientée avant de devenir socialiste. EISENHOWER, contrairement à son vice président NIXON qui veut intervenir décide de soutenir au Guatemala des anti castristes, avec l'appui de la CIA. Des réfugiés aux USA et d'autres opposants du nord de l'île s'enrôlent au Guatemala et à Cuba, armés par la CIA. Après son élection en 1960, KENNEDY donne le feu vert au plan d'invasion des contras qui a lieu dans la "baie des cochons" le 17 avril 1961, la mobilisation est décrétée et les chars de CASTRO font échouer l'attaque par mer, CASTRO avait compris que l'aviation américaine ne soutiendrait pas la contre révolution, depuis le début de la guerre froide c'est le 1er échec américain qui balaie durablement l'opposition et légitime le régime castriste. KENNEDY change de stratégie et tente de faire assassiner CASTRO par la mafia qui prend l'argent mais ne le fait pas. C'est la CIA qui en est chargée, Marita LORENZ ex maîtresse est contactée pour l'empoisonner, elle renonce à le tuer, CASTRO devient invincible dans son pays.

dvd
cd
AdBlock activé!