La mer aux trésors - Vidéo Ina.fr

La mer aux trésors

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

La mer aux trésors

Visa pour l'avenir

video 23 août 1963 1644 vues 52min 53s

Emission consacrée aux connaissances sur le milieu marin. La diminution de la quantité de pêche et le besoin de nourrir une population mondiale en augmentation constante stimulent les recherches sur ce monde pour une bonne part encore inconnu. Les images commentées de différentes pratiques de pêche et de travaux actuellement en cours alternent avec les interviews de quelques spécialistes de ces questions.- Introduction sur les guerres entre pêcheurs de différentes nationalités pour leurs zones de pêche.- Sur son bateau, interview d'un pêcheur sur la diminution des quantités de poissons pêchés.- Le poisson est la base de l'alimentation pour les Japonais, la pêche est donc une question cruciale. Certaines pêche (à la ligne, au lamparo, au filet) semblent très fructueuses. On peut même repérer les bancs de poissons depuis un avion de reconnaissance. Présentation d'un navire usine, d'une pêche à la baleine.- Interview de Jean FURNESTIN, directeur de l'Office des pêches, qui ne croit pas que la mer soit inépuisable. Il pense qu'il faut l'exploiter de façon rationnelle grâce à la recherche océanographique. Certains fonds sont trop exploités, il faut mettre en place des règles internationnales. La pleine eau est l'avenir.- L'idée de mise en culture des mers est en train de naître. Exemple de pisciculture au Japon, et de reproduction artificielle du saumon.- Explications sur le plancton, qui est la source de toute la vie marine.- Interview du docteur OBER, à propos d'un projet de laboratoire sous-marin- Pour pouvoir utiliser la mer à des fins d'alimentation, il faut d'abord bien la connaître. Le "Thalassa", navire laboratoire de l'Office des pêches, expérimente des nouveaux matériels de pêche. Des biologistes y travaillent avec des physiciens pour mieux connaître les poissons. Les données sont réunies par l'office international des pêches, qui fait ensuite des recommandations aux pêcheurs. D'autres navires océanographiques étudient les changements de température et de salinité des mers. D'autres navires encore procèdent au relevé du relief sous-marin.- Au centre océanographique de Woods Hole aux Etats-Unis, on simule des courants sur des maquettes.Les océanographes ont mis au point de nouveaux matériels pour étudier les courants à des profondeurs plus grandes.- Le prince Albert 1er de Monaco effectua de nombreuses recherches en mer entre 1885 et 1915. Il créa le musée océanogrpahique de Monaco, et l'Institut océanographique de Paris.- Présentation du Musée océanographique de Monaco qui comprend un l'aboratoire de recherche.- Interview du Prince RAINIER de Monaco, qui parle de son intérêt pour la question de la pollution des eaux, en particulier celles la Méditerranée. Les réservoirs des cargos y sont vidés, les matières radioactives y sont rejetées. Il voudrait créer un parc national sous-marin, où la pêche serait interdite.- Les océanographes s'inquiètent également de la pollution des mers par les produits radioactifs. L'agence atomique internationale a demandé à des physiciens d'estimer le degré de radioactivité de la mer au large de Saint Raphaël, à la suite d'immersion de déchets radioactifs dans cette zone. A Monaco, une équipe internationale procède à des mesures, qui montrent que la radioactivité a déjà augmenté et que les organismes de certains mollusques ou poissons contiennent jusqu'à 1000 fois plus de radioactivité que l'eau dans laquelle ils vivent.- L'homme cherche aujourd'hui à s'adapter au milieu sous-marin : avec le scaphandre autonome ou un char nautique, il explore ce milieu. Avec le bathiscaphe, l'homme peut descendre autant qu'il le souhaite. La France dispose grâce au commandant COUSTEAU d'un équipement de pointe dans ce domaine. Exemple du bathyscaphe et de la plate-forme flottante. Pour le commandant COUSTEAU, l'avenir de l'homme est dans l'océan.Son expérience de maison sous la mer a vu le jour il y a un an : deux hommes y ont vécu en continu pendant une semaine. Une autre expérience de ce type se déroule en ce moment même en mer Rouge.

Émission

Visa pour l'avenir

Production

producteur ou co-producteur

RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE

Générique

réalisateur

Jean Lallier

producteur

Jean Lallier
Roger Louis
Nicolas Skrotzky
Robert Clarke

commentateur

Roger Louis
Robert Clarke

participant

Rainier III de Monaco

AdBlock activé!