Un témoin en question : la photographie, faux et usage du vrai - Vidéo Ina.fr

Un témoin en question : la photographie, faux et usage du vrai

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Un témoin en question : la photographie, faux et usage du vrai

Un certain regard

video 18 juin 1967 2281 vues 48min 47s

A partir d'une masse imposante de clichés photographiques, photos noirs et blancs - de tous les pays et de toutes les époques, célèbres ou inconnus, "artistiques" ou documentaires - Jean KLEIM et Charles PROST ont voulu aborder dans cette émission le problème de la créance que l'on peut apporter à l'image cinématographique. Le plus souvent, l'image nécessite une légende qui conditionne sa force, son rythme et son sens, qui la "fait parler". Les auteurs sont allés questionner sur ce sujet des grands photographes comme BRASSAI, Henri CARTIER BRESSON, CHARBONNIER, LARTIGUE, Gisèle FREUND. C'est pour eux l'occasion de commenter quelques unes de leurs oeuvres et les légendes qui leur sont associées : images de quatre coins du monde, portraits d'artistes, scènes dramatiques ou poétiques. -Interview (document sonore sur photo noir et blanc) de Henri CARTIER BRESSON qui parle de sa rencontre avec GANDHI. Interview de Gabrielle TESSIER docteur en psychologie qui présentent des photographies sans légende de patients. Interview de BRASSAI sur les légendes en photographie qui livrent plusieurs exemples à la caméra. Interview de Jean Philippe CHARBONNIER commentant plusieurs photos sur la nécessité ou pas d'une légende.Mais le problème de la légende est encore plus aigu quand il s'agit de documents photographiques utilisés dans la presse, comme en témoigne Jean Louis LEPIGEON de "France-soir",Claude SIRE de "Paris-Match" et Jean Louis CLEMENT de "réalités" : tout comme le trucage d'un cliché, une légende malhonnête peut déformer la réalité et faire d'une photographie un "faux témoin". Nombreux exemples en images.Depuis la découverte par NIEPCE et DAGUERRE de cet "écran qui reproduit les détails les plus précis de la réalité", la photographie est utilisée comme un témoin : témoin de son temps, de son époque, des personnalités qui y vivent, témoin de l'évènement enregistré - et au besoin recomposé - par le reporter. Déjà DEGAS et ZOLA l'utilisaient en marge de leurs arts respectifs pour mieux approcher la réalité. Désormais la photographie est omniprésente dans notre monde. Elle est peut-être même devenue si puissante qu'elle oblitère l'univers de la nature et de l'art et que tout devient du "déjà vu" comme le fait remarquer ici Jean François REVEL.Interview de Gisèle FREUND à propos des portraits de grands hommes, qui ,dans la grande majorité n'aime pas se faire photographier. D'autres refusent catégoriquement. Elle commente plusieurs de ses photographies. La photo témoin de l'histoire avec notamment la photo des soldats américains par Joe ROSENTHAL, les photos lors de la grande dépression aux Etats Unis, les reconstitutions historiques en photographie voire le trucage et le montage. Interview de Jaques Henri LARTIGUE et Henri Cartier BRESSON.Ses caractéristiques techniques et chimiques offrent à l'artiste aussi bien qu'au scientifique une gamme immense de possibilités : elle permet même de saisir des images qui n'existent pas dans notre réalité à trois dimensions.Mais si l'appareil photographique voit mieux qu'un oeil, c'est le photographe qui en dernier ressort, imprime à l'image du monde sa propre personnalité, sa sensibilité, son intuition.Avec des images souvent inconnues et insolites, cette émission nous apprend à ne pas accepter sans critique le témoignage de la photographie.

Émission

Un certain regard

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Charles Prost

musique originale

GRM
Béatrice Ferreira

producteur

Jean Keim

commentateur

Vania Vilers

participant

Jean François Revel
Brassai
Jean Philippe Charbonnier
Jacques Henri Lartigue
Henri Cartier Bresson
Jean Louis Lepigeon
Jean Louis Clement
Gisèle Freund

dvd
cd
AdBlock activé!