Berger, bergère - Vidéo Ina.fr

Berger, bergère

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Berger, bergère

Les conteurs

video 15 mai 1965 1503 vues 42min 04s

Cette émission nous propose de pénétrer dans le monde poétique, rude et sauvage des bergers de Provence. L'écrivain Marie MAURON s'est inscrite comme bergère pour un été et raconte cette expérience, où "c'était fini de jouer du pipeau". La transhumance est une vie nouvelle, nous dit-elle, extraordinaire et grandiose. Elle permet d'oublier complètement, pour un temps, tout ce qui se passe "en bas", de relativiser et d'acquérir une grande sagesse. Mais c'est aussi une vie héroïque qui repose sur le "fatalisme absolu". Le berger part pour les hauteurs à la date prévue, quel que soit le temps. Désormais seul responsable de son troupeau qui forme parfois un cordon de deux kilomètres, il poursuit une marche longue et pénible à travers villes et villages, souvent dans la glaise et la boue, avant d'arriver aux cabanes, perchées à 2000 mètres.Marie MAURON parle aussi longuement du regard de la population locale sur le travail du berger. Malgré sa vie dure qui demande un travail continu 335 jours par an, le berger est souvent méprisé et rejeté, en particulier par les paysans. Elle raconte comment un berger est capable de soigner une bête atteinte de cataracte avec les dons d'un vétérinaire et d'un brodeur tout à la fois. Marcel GUIN, berger du mas Laval, nous familiarise ensuite avec le troupeau : le bélier redoutable, noble et sauvage, la brebis et ses petits, le "menon", compagnon de route du berger, le chien, gardien courageux et fidèle, le bouc, guide indispensable dans les passages difficiles, puis avec leurs habitudes, les maladies, les batailles, les accouplements, la période de l'agnelage, etc... Le berger se doit d'étudier les bêtes, de les connaître mais aussi de les surveiller et de les rassurer. Pour Marcel GUIN, ce métier est une véritable vocation qui, pour être exercer, demande un certain goût de la solitude et un grand respect pour les animaux.Enfin, un autre aspect de la rusticité et du pittoresque de cette vie liée à la nature, est l'échantillonnage de sonnailles. Marcel GUIN en montre quelques-unes tout en parlant de leur fabrication où l'on utilise des bois différents selon le "redon" souhaité : le buis, le micocoulier... Elles donnent lieu parfois à des anecdotes épiques comme celle racontée par Marie MAURON.

Émission

Les conteurs

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

André Voisin

producteur

André Voisin

participant

Marie Mauron
Marcel Guin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!