La solidarité existe-t-elle ? - Vidéo Ina.fr

La solidarité existe-t-elle ?

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

La solidarité existe-t-elle ?

Le monde en quarante minutes

video 25 déc. 1963 567 vues 28min 21s

Qu'est-ce que la charité en ce jour de Noel, la charité a-t-elle encore un sens dans un monde moderne. Jean Claude Bringuier se promène dans la ville. La nuit de Noel, Paris, des lumières dans les appartements, de la circulation... Un homme sonne à un interphone afin de se faire ouvrir les portes d'un immeuble. Il explique être en panne et vouloir téléphoner. Il ne trouve personne qui accepte de lui ouvrir ou de l'aider. Un chalutier en mer, deux marins de dos. Différents plans de bateaux, remorquage d'un bateau. Interview d'une veuve de marin, (off sur des images de marins sur leur bateau) à propos de la solidarité de ses collègues et amis après la disparition de son mari. Gros Plans des marins. Gros plan de la veuve, elle travaille pour ses petits enfants. Travelling sur une allée de casiers et bibliothèque de documentation, des millions de fiches de la sécurité sociale.La solidarité sociale, le droit social : images d'illustrations avec vieille femme dans la rue, Gros plan sur ses mains tremblantes. passants dans un marché, plusieurs vieilles femmes, seules font leurs courses. Interview d'un vieil homme, Monsieur ROUSSEAU, chez lui, cigarette à la main, c'est le foyer qui lui apporte à manger, il ne peut plus se déplacer, il ne peut que lire, il ne reçoit pas de colis de noel, il a déjà demandé de l'aide à la mairie, mais il doit attendre, les médicaments lui coûtent trop cher. Il ne veut pas demander. Pour Noel il espère qu'un copain viendra le voir, son fils est toujours occupé. Interview d'une vieille femme, elle faisait de la couture, maintenant, elle fait des journées bourgeoises, c'est à dire, elle est nourrie et elle travaille (elle fait de la des robes, des combinaisons, etc). Cela fait quinze jours qu'elle s'est arrêtée. Elle va pouvoir reprendre pendant trois jours par semaine, c'est difficile la vie d'une femme seule. Elle a 87 ans, ses voisins s'inquiètent tous d'elle, lui rendent visite. Elle touche la retraite des vieux travailleurs, elle est obligée de travailler pour survivre. Elle a reçu un colis de Noel par la mairie du 3ème.Travelling des rues de nuit, off la charité de Noel. Dans un café, gros plans sur des consommateurs plutôt âgés. Off "l'Auvergnat" de Brassens.Vente de marrons chauds dans la rue.A la sortie d'un café, un mendiant, Gros plan de l'homme. Gros plan d'un globe terrestre illustrant la famine dans le monde. Dans la rue, illumination de Noel, des clochards assis sur le trottoir boivent au goulot. Les passants continuent leurs chemins. Une ambulance arrive aux urgences d'un hôpital parisien. Interview off d'un chef de clinique, chirurgien résident, il doit faire des gardes, sur des images des urgences, d'une infirmière. La nuit, les lumières de noel brillent, une voiture passe, un piéton solitaire, des volets fermés.Afrique, Abidjan, des écoliers viennent apprendre leurs leçons, la nuit, à la lumière des réverbères.

Émission

Le monde en quarante minutes

Production

producteur ou co-producteur

RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE

Générique

réalisateur

Jean Claude Bringuier

AdBlock activé!