Première à la Comédie Française salle Luxembourg : "La Machine à écrire" - Vidéo Ina.fr

Première à la Comédie Française salle Luxembourg : "La Machine à écrire"

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Première à la Comédie Française salle Luxembourg : "La Machine à écrire"

video 22 mars 1956 3516 vues 25min 27s

Avant première à la Comédie Française de "La Machine à écrire" présentée par Georges de CAUNES. Extraits de répétitions, interview de l'auteur Jean COCTEAU. Arrivée des invités à cette grande première parisienne.Jean COCTEAU présente sa pièce, évoquant le public qui vient pour se voir, plus que pour voir l'oeuvre. La pièce a d'abord été montée au Théâtre Hébertot avec une modification du 3ème acte pour Gabrielle DORZIAT. Il explique comment la pièce est jouée à la Comédie Française, dans sa version d'origine.Les répétitions filmées quelques jours auparavant : Bernard ROUSSILLON, directeur de la scène et Pierre DESCAVES, administrateur général de la Comédie Française accueillent Jean COCTEAU salle Luxembourg pour une répétition. Annie GIRARDOT sur scène répète. Jean COCTEAU fait des mises au point sur la mise en scène avec Jean MEYER, le metteur en scène (qui joue aussi le rôle du policier) et Pierre DESCAVES. COCTEAU, Lise DELAMARE et Annie GIRARDOT. Il leur donne des indications de prononciation des mots "lettres anonymes". Séquence sur le public de la soirée, dans la salle. Georges de CAUNES est au milieu du public. Le secrétaire général de la Comédie Française, Marcel ISKOVSKY (?) parle du tout-Paris, c'est-à-dire 4000 personnes alors que le théâtre ne compte que 1300 places. Il parle du problème du choix et du protocole de la composition de la salle. Arrivée de Jean COCTEAU. Marcel ISKOVSKY échange quelque mots avec André MAUROIS, Josette DAY qui jouait dans la "Belle et la Bête", Georges CARPENTIER. Passage du président Edgar FAURE, Roger FERDINAND, Maurice GARCON, Germaine LECOMTE, Henri ROLLAN.On retrouve ensuite Georges de CAUNES au foyer des artistes peu avant le lever du rideau : Robert HIRSCH qui joue dans la pièce présente les autres acteurs Lise DELAMARE (Solange dans la pièce), Annie GIRARDOT (Margot), Jacques SERVIÈRE et Jean MEYER (Fred le policier). Présence de Pierre DESCAVES. Jean MEYER dit quelques mots sur la pièce, une pièce pseudo-policière dont la création a eu lieu en 1941. Jean COCTEAU les rejoint, il remercie la Comédie Française qui a fait tout le travail.Pierre DESCAVES explique pourquoi la Comédie Française a choisi de monter la pièce de COCTEAU.Marcel ISKOVSKY énumère les personnes présentes dans la salle: le général KOENIG, Paul Louis VELLER, le président Edgar FAURE, Gérard BOHER, Jean DELANNOY, Pasteur VALLERY-RADOT, Maurice GENEVOIX.En conclusion, Georges de CAUNES précise que pour des raisons techniques, la télévision ne peut retransmettre la pièce.

Production

producteur ou co-producteur

RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE

Générique

réalisateur

Hubert Knapp
Gilbert Pineau

auteur de l'oeuvre pré-existante

Jean Cocteau

interprète

Annie Girardot

participant

Robert Hirsch
Jean Cocteau
Annie Girardot
Suzanne Lalique
Jean Meyer
Lise Delamare
Jacques Eyser
Josette Day
Pierre Descaves

présentateur

Georges de Caunes

dvd
cd
AdBlock activé!