India 71 : [1ère partie] - Vidéo Ina.fr

India 71 : [1ère partie]

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

India 71 : [1ère partie]

Eurêka

video 14 avril 1971 754 vues 54min 55s

Première partie du documentaire de Michel TREGUER en Inde. A son arrivée à New Delhi, il assiste à une manifestation pour la paix. A Madras, Mahabalipuram, Bombay, Trivandrum... il met en avant les contradictions de l'Inde, où les pêcheurs les plus démunis travaillent à côté d'une université prestigieuse ou de rampes de lancement de fusée spatiale, où des habitations sommaires s'alignent non loin d'un centre nucléaire... A Ahmedabad, Michel TREGUER rencontre le scientifique Vikram SARABHAI, qui lui présente son projet de télévision par satellite. Il interviewe ensuite un chercheur de l'Institut qui a mis au point une technique pour multiplier les ressources agricoles de l'Inde. L'institut sensibilise les paysans pour qu'ils obtiennent de meilleurs rendements, notamment en organisant des rencontres entre les chercheurs et les agriculteurs. A Mysore, dans le plus grand Institut de recherche sur l'alimentation, situé dans l'ancien palais d'un maharaja, un chercheur apprend à des femmes à protéger les grains des récoltes. Une fois la leçon apprise, elles peuvent répandre cette formation dans les villages. Des étudiants apprennent à tuer correctement des poulets. Les chercheurs mènent des recherches fondamentales sur la nourriture. La malnutrition touche encore beaucoup d'Indiens. Sur les marchés, comme à Trivandrum, on trouve du poisson et de la viande, mais peu d'Indiens peuvent se les offrir. Le gouvernement essaie de privilégier les apports en protéines végétales dans l'alimentation. 30 % des Indiens sont végétariens, comme Vikram SARABHAI, qui explique les raisons de son régime alimentaire. L'Inde doit beaucoup à GANDHI, l'artisan de son indépendance. Il a souhaité rester pauvre, comme son pays. Pour remplacer son formidable pouvoir de communication, la télévision permettra de diffuser des programmes éducatifs dans tous les villages. Vikram SARABHAI voit la télévision comme un moyen d'informer des populations illettrées et d'améliorer la vie dans les communes rurales. En 1970, Vikram SARABHAI a été désigné pour présider l'Agence atomique internationale à Vienne. Il estime que l'Inde doit devenir une puissance atomique pour se développer. Si elle ne possède pas assez d'énergie, elle ne pourra pas mener son développement à bien. Le premier des réacteurs a été construit à Trombay, dans la rade de Bombay. Une centrale électrique nucléaire est en cours de construction à Tarapur pour alimenter les réseaux des États du Gudjarat et du Maharashtra. Vikram SARABHAI a implanté une base spatiale à Tumba, dans le Kerala. Dans cet état chrétien depuis le Ier siècle de notre ère, la base a été installée à côté de l'église. Les engins spatiaux décollent sur la plage, non loin des huttes des pêcheurs. Pour Vikram SARABHAI, tous ces programmes de recherche ne sont pas un luxe pour l'Inde. Ils vont au contraire lui permettre de se développer. Il estime que pour utiliser une application scientifique il faut en comprendre et maîtriser les principes théoriques. Le reportage s'achève avec MRINALINI, la femme de Vikram SARABHAI, en train de danser avec deux autres danseuses.

Émission

Eurêka

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Michel Tréguer

producteur

Michel Tréguer

participant

Vikram Sarabhai

dvd
cd
AdBlock activé!