Les clés de la malle sanglante - Vidéo Ina.fr

Les clés de la malle sanglante

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les clés de la malle sanglante

Tel quel

video 26 sept. 1967 833 vues 26min 50s

Le 2 septembre 1967 à la consigne de la gare de Lyon, éclatait une nouvelle affaire de malle sanglante, on retrouvait le corps sans tête d'une femme : Alice BITOUN.Dans le quartier de Charonne, un homme porte de très lourdes valises; Il transporte le corps d'une femme. Il rejoint à pied la gare de Lyon et dépose une des valises dans un casier de la consigne. Cette reconstitution est le point de départ de la reconstitution de l'affaire.Madame SEILLER qui travaille dans une bibliothèque de gare explique comment elle s'est aperçue qu'il y avait une odeur suspecte. Le commissaire divisionnaire Gustave JOBARD chef de la brigade criminelle rappelle les faits et la découverte du corps. Il souligne le rôle important des professeurs et des médecins qui fournissent des indices à l apolice.Un inspecteur ajoute que les empreintes peuvent être relevées même au bout de 15 jours. Le professeur Fernand CECCALDI, directeur du laboratoire de l'identité judiciaire de Paris, insiste sur l'importance des indices relevés sur les lieux du crime. Photo d'Alice BITOUN. Le commissaire divisionnaire pense que le travail d'équipe est essentiel dans la réussite d'une affaire. Les moyens sont toujours très importants tant sur le plan des archives.Madame ZILBERSCHLAG, concierge de l'immeuble dans lequel habitait la victime, avec sa fille à ses côtés, se souvient de la visite de la police judiciaire. Elle relate ce qu'elle savait de la victime et pensait qu'Alice BITOUN était partie en vacances.Photos d'Alice BITOUN. Madame CHEKROUNE, nièce de la victime, montre des lettres envoyées du Calvados à propos de la chienne de la victime. M. CHEKROUNE explique comment dès son retour de vacances il n'a pu joindre sa tante et s'est inquiété. Maurice LAZIMI, dont on voit des photos, a été inculpé. Il y avait une querelle de tiercé à l'origine du drame.

Émission

Tel quel

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

André Michel

participant

Fernand Ceccaldi
Gustave Jobard

AdBlock activé!