Affaire classée - Vidéo Ina.fr

Affaire classée

Publicité

Affaire classée

Régie 4

video 05 août 1969 3984 vues 26min 49s

Retour sur la vague de calomnie qui a déferlé sur la ville d'Orléans au mois de mai dernier. D'après la rumeur, il existerait un réseau de traite des blanches organisé par des commerçants juifs et plusieurs femmes auraient disparu, transportées par de mystérieux souterrains jusqu'à la Loire où attend un sous marin... L'équipe de Régie 4 a mené son enquête dans la ville, a rencontré des habitants, des commerçants, et des journalistes qui donnent leur version et leur interprétation de l'affaire. Le sociologue Edgar MORIN analyse les enjeux de cette véritable campagne d'antisémitisme.- Témoignage d'une habitante, mademoiselle COSSON, qui raconte comment elle a pris connaissance de la rumeur.- Interview de Monsieur LICHT commerçant juif, dans son magasin de prêt à porter. Il parle des bruits qui ont couru et laisse percer son amertume devant cette cabale.- Interview de Madame KLEIN, professeur, qui témoigne de l'attitude des élèves et de ses collègues.- Témoignages de jeunes filles, élèves du lycée d'Orléans, qui racontent comment le bruit s'est répandu dans tout le lycée. - Edgar MORIN, sociologue, parle "du salon d'essayage", de ce qu'il représente pour une adolescente qui essaye son premier vêtement, des fantasmes érotiques associés. Il étudie le phénomène inconscient du délire antisémite qui se fixe sur le commerçant juif. - Divers Banc-Titres des journaux titrant la "cabale" d'Orléans et micro-trottoir auprès de divers orléanais.- Monsieur de la FOURNIERE, professeur d'histoire, dénonce l'organisation de ces manifestations racistes. Il rappelle l'attaque, l'année dernière, de la cité universitaire par des hommes armés qui s'en s'ont pris particulièrement aux étudiants africains. - Michel BADER, journaliste, étudie la propagation volontaire et "intelligente" de ce bruit que l'on a fait partir des collectivités : des grandes usines, des chèques postaux, des lycées... Alors qu'à cette époque là, à Orléans la police n'a enregistré aucune fugue, aucune disparition de femme !!!- Louis GUILLOUX, écrivain, coresponsable de la maison de la culture d'Orléans, avait fait une mise en garde contre cette diffamation anonyme. Il souligne que ce genre d'affaire peut avoir des conséquences dramatiques.

Émission

Régie 4

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Maurice Dugowson
Jacques Dugowson

commentateur

Pierre Andro

participant

Louis Guilloux
Edgar Morin
Michel Bader

AdBlock activé!