La rue de la Gaîté - Vidéo Ina.fr

La rue de la Gaîté

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

La rue de la Gaîté

Les heures chaudes de Montparnasse

video 29 déc. 1994 5919 vues 51min 00s

Jean Marie DROT présente son documentaire consacré au Music-Hall à Montparnasse dans les années 1930-1940, et surtout à la rue de la Gaîeté. Les témoignages datent des années 1960.Les succès d'alors sont chantés par Hélène DELAVAULT, de nombreuses archives font revivre les vedettes de l'époque. L'évocation de cette période démarre sur la chanson de MOULOUDJI "Paris mon moineau " qu'il interprète dans la salle de Bobino dans les années 60. Patrick WALDBERG parle des spectateurs modestes venant à Bobino. Fernand LEDOUX évoque le mélange des milieux chez les spectateurs. Joseph KESSEL raconte la foule de la rue de la Gaieté, les places moins chères au poulailler. Georges HUGNET décrit ce qu'était Bobino à l'époque : un music-hall de quartier avec des numéros de prestidigitation, des fil-de-fèristes et les chanteuses : DAMIA, Yvonne GEORGE. Le chanteur GORGIUS évoque ses débuts, les chanteurs comiques, les café concerts et il fredonne le refrain de "La bagnole ". Pierre BRASSEUR rappelle que Jacques PREVERT fréquentait Bobino et la rue de la gaieté. Pierre HIEGEL parle surtout de deux chanteuses à l'affiche : Marguerite JAMOIS et DAMIA. DAMIA évoque ses chansons qui ne peuvent vieillir et son plus grand succès "Les goélands ", qu'elle réécoute. Pierre HIEGEL raconte FREHEL et Yvonne GEORGE. Maurice HENRY évoque lui aussi Yvonne GEORGE et les poèmes que lui dédiait Robert DESNOS. Thérèse TREIZE, Youki DESNOS, MAN RAY, Leopold LEVY, Pierre BRASSEUR se souviennent de KIKI de Montparnasse, modèle et chanteuse. Henri SALVADOR raconte lui aussi de ce Montparnasse des peintres et des chanteurs. Il fredonne en s'accompagnant "Syracuse".

AdBlock activé!