Mystères d'archives : 1989, les manifestations de la place Tian'Anmen - Vidéo Ina.fr

Mystères d'archives : 1989, les manifestations de la place Tian'Anmen

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Mystères d'archives : 1989, les manifestations de la place Tian'Anmen

Mystères d'archives

video 23 juil. 2011 23899 vues 26min 04s

Ce documentaire à base d'archives se donne pour mission de comprendre les conditions et les raisons de la couverture médiatique des évènements de la place Tian'anmen à Pékin en 1989. Le documentaire part de la dernière séquence du 5 juin dans la journée où un jeune chinois s'oppose au passage des chars militaires. Il met en parallèle les images de la nuit du 3 juin, moment de l'entrée en scène des chars pour l'évacuation de force de la place Tian'anmen. Les images sont commentées, et les interventions en chinois seront traduites en fonction des besoins de la démonstration des auteurs.Sur les banderoles des premiers cortèges figure une référence au mouvement dit du " 4 mai ". Cette date est célèbre car en 1919 eu lieu un mouvement de protestation où pour la première fois 3000 intellectuels ont réclamé plus de démocratie comme le montre la séquence d'images d'archives en noir et blanc. Les images actuelles montrent 300 000 manifestants qui submergent les forces de l'ordre. Ce 4 mai 1989, le but de la manifestation est d'atteindre la place Tian'anmen, symbole du pouvoir communiste chinois.Pour mieux saisir les enjeux que représentent cette place, le documentariste utilise des infographies qui situent la place Tian'anmen dans Pékin, la décrivent et racontent son histoire.L'importance de la place Tian'anmen pour les dirigeant chinois est signalée par l'épisode de la visite de Mikhail Gorbatchev le 15 mai 1989 alors que la contestation bat son plein sur la place. Les deux évènements sont également médiatisés, mais Mikhail Gorbatchev ne sera pas reçu place Tian'anmen.Pour les auteurs du film, les autorités chinoises ont choisi de tout médiatiser sans retenue : la place envahie par la foule des étudiants et des contestataires, l'installation de la population et la vie quotidienne sur la place, les grèves de la faim et l'évacuation des malades, les soldats mal à l'aise devant les caméras étrangères mais qui, pour certains, rejoignent le mouvement. Les journalistes du monde entier sont sur place. Le documentaire prend l'exemple d'un reportage tourné par la télévision française. Ces images donnent une importance mondiale à ce mouvement de révolte. Mais deux séquences vont tout changer : 18 mai 1989, date de la rencontre des étudiants avec le premier ministre, Li Peng et le 23 mai quand l'immense portrait de Mao-Tsé Dong est souillé par des jets de peinture. C'est après ces évènements que les insurgés deviennent une menace pour les autorités de Pékin.La médiatisation du mouvement contestataire se poursuivra jusqu'au samedi 3 juin dans la nuit, juste avant le déclenchement de la répression contre les manifestants. Les auteurs décortiquent ces images nocturnes qui seront les dernières images librement filmées sur la place. Le documentaire montre qu'il existe des images filmées par des amateurs au lendemain de la nuit du 3 au 4 juin qui ne seront pas médiatisées, mais où on sent le changement d'ambiance. La séquence la plus célèbre sera prise le surlendemain et à 900m de la place.Les auteurs en arrivent à la conclusion que pour les insurgés, cette image prouve leur résistance face à la répression, alors que le pouvoir pense montrer au monde la conduite exemplaire de l'armée du peuple face à une poignée de semeurs de troubles.

Émission

Mystères d'archives

Production

producteur ou co-producteur

Arte France, Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Serge Viallet

auteur de l'oeuvre pré-existante

Serge Viallet

dvd
cd
AdBlock activé!