Opération IAV (Ina) - Vidéo Ina.fr

Opération IAV (Ina)

Publicité

Opération IAV (Ina)

video 01 janv. 1975 2296 vues 50min 01s

Ce documentaire retrace les premiers jours de l'Ina et décrit ses missions. Il est rythmé par les images du déménagement de l'Institut fraichement créé vers les locaux de Bry sur Marne ou du boulevard Jules Ferry, dans les derniers jours de février 1975. En préambule, quelques séquences d'archives évoquent la construction de la Maison de la Radio et l'histoire de l'ORTF (séance inaugurale de l'ORTF présidée par le ministre Alain Peyreffite en juin 1964, débat sur le démantèlement de l'ORTF à l'Assemblée nationale en juillet 74 avec Georges Fillioud et Roger Chinon, déclaration de Marceau Long, dernier PDG de l'ORTF).Pierre SCHAEFFER, ancien directeur du service de la recherche de l'ORTF, considère que l'éclatement de l'office est une mauvaise solution. Il était favorable à un remembrement de l'ORTF à travers une cinquantaine de groupes tels que le service de la Recherche. Dans son atelier, Peter FOLDES, dessinateur du service de la recherche, cherche un sigle pour le nouvel Institut de l'audiovisuel (IAV). Boulevard Jules Ferry, Pierre CARETTE responsable de la documentation du service de la recherche rattaché à l'Ina, s'interroge sur les problèmes de stockage de ses tonnes d'archives papier. (à côté de lui son équipe parmi laquelle Janine Marc Pezet déroulant une pelote de cable)Pierre EMMANUEL, premier président de l'Ina, détaille les missions de l'Institut, insistant sur celles de recherche et de création. Jacques POULAIN, responsable du service de la recherche prospective, évoque les évolutions de l'audiovisuel. Michel ANJOB évoque le financement de l'Institut, en particulier la contrainte d'autofinancement.Jacques DUMONT, directeur des archives, évoque la mission d'archivage de l'Ina. Jean Claude HUGUENY, magasinier et Renée HENETTE, directrice de la magnétothèque, parlent de leur travail.La mission de formation professionnelle est illustrée par les images d'un stage d'étudiants africains. François BAYLE, directeur du GRM, parle de l'effort pédagogique du GRM, du coût du déménagement et de l'espoir que l'Institut représente pour le GRM.

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Bernard Gesbert

participant

Pierre Schaeffer
Pierre Emmanuel

dvd
cd
AdBlock activé!