Maurice Failevic - Vidéo Ina.fr

Maurice Failevic

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Maurice Failevic

Les rêveurs de télé

video 01 janv. 2005 444 vues 52min 31s

Interview de Maurice FAILEVIC, réalisateur de télévision, chez lui à son bureau.Il évoque ses premiers souvenirs de télévision, sa rencontre avec Marcel Bluwal à l'IDHEC, ses débuts à la télévision. Il a eu la chance de faire de la télé à la fin du direct, à la grande période du documentaire et des fictions issues du documentaire, période où l'on pouvait expérimenter sans trop prendre de risques. Après 1968, il a tourné 1 film par an dont il choisissait les sujets. Il est entré à la télévision pour gagner sa vie, mais c'est devenu une aventure passionnante. "La télé c'est ma vie, de la fin de la guerre d'Algérie à aujourd'hui, c'est ma vie!".Pourtant, il explique très vite combien il trouve la télévision d'aujourd'hui "épouvantable", "sinistrée" et ne rêve même plus d'une autre télévision.Selon lui, les politiques n'ont pas eu en 1981 le courage d'engager des changements, faire de la télévision française un contre-exemple, une télévision ambitieuse. Ils ont créé la CINQ et dans la lancée privatisé TF1, ce qui a accéléré le processus de dégradation. On aurait pu à un moment prendre une autre route. Quand "L'Espagnol" de Jean Prat a été diffusé, le film a eu un succès énorme. A la même période, "Au théâtre ce soir" était lancé avec un égal succès. Les dirigeants de l'époque ont privilégié la tendance "Au théâtre ce soir", négligeant celle représentée par "L'Espagnol". Dans les années soixante, l'utopie, à l'instar de Jean Vilar, c'était toucher le public populaire. Les responsables avaient encore le sens du service public, de la mission qui leur était confiée. Cela n'existe plus aujourd'hui, cela a été remplacé par la publicité. "Pourquoi demanderait-on à Bouygues d'avoir des missions, et à la 5 et à la 6 ?".Renationaliser TF1 pourrait être une solution politique envisageable, admet-il mollement. Maurice FAILEVIC pense toutefois que la "télévision marchande" a provoqué des lésions importantes, surtout chez les jeunes. Il subsiste encore quelques émissions intéressantes, mais elles sont des exceptions. Monter un film de télévision est devenu aussi difficile que monter un film de cinéma. "La télé privée détruit la télévision de qualité! ...toute télévision qui fonctionne avec un financement publicitaire est mauvaise!" affirme-t-il.Maurice FAILEVIC s'est trop investi pour la télévision. "Pendant 20 ans c'était formidable!". A présent, il n'a plus de forces pour bâtir une autre télé.

Émission

Les rêveurs de télé

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

participant

Maurice Failevic

dvd
cd
AdBlock activé!