Igor Barrère - Vidéo Ina.fr

Igor Barrère

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Igor Barrère

Télé notre histoire

video 11 juin 2000 1301 vues 55min 17s

Entretien avec Igor BARRERE qui évoque son parcours professionnel.Parallèlement à ses études de médecine, il a été l'assistant de René CLAIR et d'Orson WELLES. Je suis rentré à la télévision parce que j'ai toujours cru que c'était un moyen d'expression extraordinaire. L'expression du réel dit-il.Igor BARRERE se souvient de la télévision qu'il a connu au début des années 50, qui était en direct. Il parle du métier de réalisateur et dit son admiration pour Jean d'ARCY qui lui a donné l'occasion de faire sa première grande réalisation : "En direct de", numéro intitulé : "Une Mine de charbon : fosse 12 des Houillères de Lens". Il explique les difficiles conditions de réalisation au fond de la mine. C'est là que j'ai compris que nous étions des metteurs en scène du réel. Il a ensuite réalisé : "En direct de : Du fond de la mer"Igor BARRERE a aussi travaillé pour le journal télévisé. Il en cite les principaux collaborateurs : Pierre SABBAGH, Pierre DUMAYET, Lucien MORISSE, etc. On faisait ce qu'on voulait dit-il, cela n'intéressait pas les politiques. C'était l'âge d'or. Avant de devenir une officine de propagande. Igor BARRERE rappelle que "Cinq colonnes à la Une" a justement été créé pour faire contrepoids au journal qui était à la solde du pouvoir. Il a aussi été le réalisateur de "Cinq colonnes à la Une" dont il explique la mise en place par Jean d'ARCY (BT photo des journalistes de "Cinq colonne à la Une") et la façon de fonctionner.Ce fut ensuite" l'Emission médicale" : Igor BARRERE raconte une histoire amusante sur la première endoscopie filmée dans le ventre d'un avaleur de sabre. C'est grâce à cette émission qu'il a pu passer sa thèse de médecine dit-il avant d'en donner les raisons. Autre anecdote : une opération du coeur en direct durant laquelle le chirurgien s'est rendu compte que le preneur de son était malade et qu'il devait être opéré. Il évoque aussi un numéro sur la contraception qui était alors interdite.Igor BARRERE parle ensuite de "Face à face, première émission politique télévisée française. Au début nous étions libres et puis il y a eu des dérives. Il dit son scepticisme face au métier de journaliste politique.Puis ce sera "La Justice des hommes" dont il explique le concept : aller là où la Justice s'exprime. Il évoque le dernier numéro qui avait pour sujet "la peine de mort". L'idée était la même que pour la médecine : faire participer le plus grand nombre à des événements qui sont, dit-il, notre propriété.Igor BARRERE raconte dans quelles conditions il a créé la société de production privée "Vidéo 5" qui regroupait "Alexandre TARTA, François CHATEL, Pierre DUMAYET, Jean-Christophe AVERTY et bien sûr lui-même.Toutes les émissions que j'ai faites c'est le hasard qui me les a apportées dit-il. Je suis un réalisateur chanceux. Et Igor BARRERE donne l'exemple de "Histoires naturelles" et explique dans quelles conditions cette émission a été créée. Il évoque les raisons de son succès et parle du premier numéro avec un chasseur de la Somme haut en couleurs.

Émission

Télé notre histoire

Production

producteur délégué

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Dominique Froissant

producteur

Pierre Tchernia
Jérôme Bourdon

journaliste

Jérôme Bourdon

participant

Igor Barrère

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!