Hôpital côté coulisses - Vidéo Ina.fr

Hôpital côté coulisses

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Hôpital côté coulisses

Comment ça va

video 09 févr. 1999 11741 vues 51min 44s

Un français sur quatre a été hospitalisé en 1996. Jean LANZI et Fabienne KRAEMER ont mené une enquête à l'hôpital de Pontoise pour savoir ce qui se passe une fois que l'on pénètre dans un établissement hospitalier pour une intervention chirurgicale.Le reportage de Jean-Yves CHARPIN, conçu comme une parodie de série télévisée, nous fait découvrir l'univers hospitalier aux côtés d'Eloise TUPINIER, jeune fille à qui on doit enlever des calculs dans le rein. Nous la suivons de son départ de chez elle à son retour trois jours plus tard. Avant l'arrivée d'Eloise, le service du planning des entrées lui avait attribué une chambre. A 17 heures, Pascal LE CLAIRE reçoit Eloise au bureau des admissions pour régler les démarches administratives. Arrivée au service d'urologie, elle est emmenée dans sa chambre, pendant que l'infirmière Marie-Pascale ANZIONI vérifie son dossier. A 18 heures, on fait une prise de sang à Eloise, les prélèvements étant aussitôt acheminés au laboratoire par l'aide-soignant Michel MALUVIN. A 22 heures, l'équipe de nuit prend la relève : réunion pour les transmissions avec l'infirmière Sandra BAUCHET. Le lendemain, jour de l'intervention, à 8 h15 on transporte Eloise au bloc opératoire. Pendant que le chirurgien Ala ABDELWAHAB se prépare, l'anesthésiste endort Eloise avec produit anesthésiant, masque et paroles douces. Dans les couloirs, Eric CHEYSSON, chirurgien vasculaire, est en pleine discussion avec la surveillante de bloc, Lisiane GROSSET, à qui il reproche son indulgence pour les chirurgiens orthopédistes et les "grandes gueules". Il reconnait que le rôle de Lisiane, répartir les salles d'opérations, est difficile. De l'opération d'Eloise, nous voyons l'endormissement et le réveil aux alentours de 11 heures. L'infirmière-panseuse, Marlene SUAREZ, conserve les calculs de la patiente. Le chirurgien fait aussitôt un compte-rendu opératoire. Après quelques heures passées en salle de réveil, Eloise est ramenée dans sa chambre. Le lendemain, visite traditionnelle des médecins auprès des malades avec le chef de service, M. COLOBY et la surveillante en chef, Chantal SIOT. Dans le bureau où sont conservés les dossiers des patients, le Dr. Elie ELIAS explique comment est composé un dossier médical. A 10 heures du matin, l'aide-soignante Frédérique FORGE aide Eloise à se lever et à marcher en traînant sa perfusion. On lui propose de choisir ses menus. Dans les cuisines on s'affaire autour de Carmen NAVARRO, surveillante diététique, pour préparer les plateaux repas de tous les malades. A 14 heures, lors de la réunion des médecins, le chirurgien qui a opéré Eloise signale un problème et suggère une séance de lithotrypsie. Elle a lieu le lendemain matin, après une radio faite par Laurent RENOUX, surveillant radiologie. Le médecin qui procède à la lithotrypsie, fragmentation des calculs, explique à Eloise que l'opération est assez bruyante et peut être douloureuse à cause du traumatisme que son rein a déjà subi. Pendant une pause, il va partager avec les infirmières une part de galette des rois. Avant de quitter l'hôpital, Eloise est reçue par le chef de service pour vérifier que son état de santé le permet. -Questions sur les droits des patients à l'hôpital avec maître Roland PEREZ. -Les laboratoires médicaux recherchent activement un médicament contre l'obésité. Comment ça va? nous propose de comprendre comment l'organisme humain stocke les graisses (explications données à l'aide de schémas et de dessins).

AdBlock activé!