Pierre Mendès France - Vidéo Ina.fr

Pierre Mendès France

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Pierre Mendès France

L'homme en question

video 15 mai 1977 7308 vues 01h 32min 30s

Emission présentée par Anne SINCLAIR qui reçoit sur le plateau de "L'homme en question" Pierre MENDES FRANCE dont elle fait un bref rappel biographique, illustré par de nombreuses photographies. Diffusion avant le débat du traditionnel "autoportrait", réalisé à Louviers par Patrick BUREAU, constitué exclusivement par un entretien avec Anne SINCLAIR. Pierre MENDES FRANCE évoque les débuts de sa carrière d'avocat, son entrée en politique à gauche, la tradition familiale, son admiration pour HERRIOT, ses origines juives et l'antisémitisme de ses adversaires. Il parle du Général de GAULLE, homme de la situation en 1940, de leurs relations durant la guerre, de sa nomination comme ministre dans son Gouvernement, de son tempérament autoritaire. Pierre MENDES FRANCE évoque son propre Gouvernement qui n'a duré que sept mois et dix-sept jours. Mais, pour lui l'action politique ne se limite pas au pouvoir. Il est hostile à la "dictature" qu'exerce actuellement durant sept ans le Président de la République. Il regrette l'absence de débats parlementaires, les députés étant des figurants selon lui. Il évoque la campagne électorale en 1965 de François MITTERRAND. Pierre MENDES FRANCE affirme avoir toujours pris la parole quand cela était nécessaire, tout en sachant le peu d'influence qu'il aurait dans le débat. Il n'a pas le sentiment d'avoir "raté" des occasions. Il conçoit ne pas avoir été un homme politique très "réussi" s'il ne s'agit que de gagner des galons, mais s'il s'agit de dire ce que l'on pense, il a fait son devoir d'homme politique. La morale politique ne diffère pas pour lui de la morale publique. Pierre MENDES FRANCE a été le professeur de Valéry GISCARD D'ESTAING à l'ENA, mauvais professeur puisque le Président actuel suit une politique à laquelle il n'adhère pas. Il reconnaît la méfiance que lui portent les communistes depuis toujours. Il ne pense pas avoir de dimension historique, refuse de donner des informations sur lui d'ordre privé. En plateau, plusieurs personnalités débattent avec Pierre MENDES FRANCE : Alexandre SANGUINETTI, ancien ministre, membre du RPR, gaulliste ; Jean DANIEL, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur ; Roger Gérard SCHWARTZENBERG, professeur de sciences politiques, délégué général du mouvement des Radicaux de Gauche; Michel UNGEMUTH et Jean-Louis BOURLANGES, deux jeunes énarques de la promotion Pierre MENDES FRANCE.Pierre MENDES FRANCE explique pourquoi il n'a jamais adhéré au gaullisme après la guerre, sa contribution à la décolonisation. Il rappelle sa position clairement à gauche dans l'échiquier politique, n'est pas hostile à la notion de parti politique, se réjouit de la montée en puissance du Parti Socialiste et de la constitution de l'Union de la Gauche. S'il garde toutefois son indépendance, c'est pour pouvoir s'exprimer librement. Il analyse la situation actuelle en France, parle de ses espoirs dans le Programme Commun. Il tente un bilan de sa carrière, explicitant ses nombreux refus et rendez-vous ratés avec les responsabilités nationales, rappelant à l'occasion sa conception de la vie politique, sa foi dans la démocratie.

Émission

L'homme en question

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3

Générique

réalisateur

Roger Kahane
Patrick Bureau

journaliste

Anne Sinclair

participant

Pierre Mendès France
Jean Daniel
Alexandre Sanguinetti
Roger Gérard Schwartzenberg
Jean Louis Bourlanges

dvd
cd
AdBlock activé!