Les leçons de l'Edit de Nantes - Vidéo Ina.fr

Les leçons de l'Edit de Nantes

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)
video 01 mars 1998 1460 vues 51min 01s

Philippe LEFAIT présente cette émission intitulée "Les leçons de l'Edit de Nantes". Il reçoit Pierre JOXE qui publie un livre "L'Edit de Nantes". Les autres participants sont le Père Bruno Marie DUFE, théologien catholique enseignant à Lyon, Michel BERTRAND, théologien protestant, Soheib BENCHEIKH, moufti de Marseille, et Michel MORINEAU, responsable de la ligue d'enseignement. <L'Edit de Nantes> Bernard COTTRET, historien, commente des gravures représentant la signature de l'Edit de Nantes et les massacres de la Saint-Barthélémy. Il rappelle la force qui opposait les modes de vie et de pensée catholique et protestant. Pierre JOXE s'était demandé s'il fallait célébrer l'Edit de Nantes, il n'a pas vraiment de réponse. Ce texte est très important dans la mémoire collective mais il faut être lucide Henri IV ne fait pas autre chose que restaurer la religion d'Etat, c'est une mesure faute de mieux. En fait la laicité sera en marche beaucoup plus tard. Michel BERTRAND approuve disant que le texte ne renonce pas à l'unicité catholique, en attendant des jours meilleurs. Il a le mérite de mettre fin un temps à la haine et la colère. Michel BERTRAND ajoute que toutes les religions ont quelque chose à voir avec l'intolérance car elles développe une tendance à détenir la vérité absolue. <L'ouverture à la religion musulmane> Aujourd'hui les protestants sont intégrés, mais des problêmes similaires se posent aux musulmans. Pierre JOXE reconnaît les faiblesses de la Loi de 1905 qu'il faudrait moderniser. Le Président de la République reçoit chaque année pour les voeux les représentants des cultes, des religions ne sont toujours pas représentées : orthodoxes, bouddhistes, musulmans. Il manque quelqu'un qui pourrait représenter à lui seul l'ensemble des musulmans français. Reportage à Marseille où les lieux de prières sont des hangards, des salles minuscules et sans confort. Les hommes s'agenouillent jusque dans la rue pour prier. Soheib BENCHEIKH explique que la peur de l'islam et la clandestinité vont de pair, chacun nourrit l'autre. Il est difficile d'initier les adultes et les enfants à la laicité, à l'esprit républicain sans lieux de culte et sans école. Il reconnaît la difficulté de se fédérer qu'ont les islamistes en France. Toute la pyramide des décideurs n'est pas représentée dans le pays. C'est une situation inédite où il faut inventer sa propre représentativité. Tous sont d'accord pour dire qu'il faut se donner du temps, les protestants ont mis en fait des siècles pour vivre cette situation de tolérance et d'accord. Il faut passer de la peur de l'autre à la peur pour l'autre. L'émission se termine sur ce message optimiste et la présentation des livres de Pierre JOXE "L'Edit de Nantes" et de Soheib BENCHEIKH3Marieanne et le prophète". .

Émission

Agapè des hommes des femmes Dieu : Emission oecuménique : Jour du Seigneur et Présence protestante

Production

producteur ou co-producteur

France 2, Comité Francais de Radio Télévision (CFRT)

Générique

réalisateur

Pierre Rossolin

participant

Michel Bertrand
Pierre Joxe
Michel Morineau
Bruno Marie Duffé
Soheib Bencheikh
Bernard Cottret

présentateur

Philippe Lefait

AdBlock activé!