Restos encore - Vidéo Ina.fr

Restos encore

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
1,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Restos encore

video 07 févr. 1998 12781 vues 58min 31s

En introduction à la grande soirée des enfoirés retransmise du Zénith, France 2 et l'association des Restos du coeur proposent cette émission composée de 6 reportages destinés à faire connaitre l'organisation, l'infrastructure et les objectifs de l'association créée par Coluche en 1985 . Antoine de CAUNES et Michel DRUCKER presentent l'émission et des coups d'oeil en coulisses montrent les enfoirés lors des derniers préparatifs avant d'entrer en scène; les artistes cités au générique réagissent avec spontanéité à l'indiscrétion de la caméra, dans les couloirs, les loges, lors d'un dernier coup de peigne, d'un moment de concentration intense où à l'arrivée de l'un d'entre eux. Les uns révisent, d'autres chantonnent, certains blaguent, le tout sous le regard du grand organisateur de la soirée Jean Jacques GOLDMAN. Quelques images du concert de l'an dernier rappellent les bons moments que furent les duos du concert 97. LES CAMIONS DU COEUR : Toute l'année, dans les grandes villes françaises, les camions du coeur distribuent des repas chauds aux plus démunis. Le reportage suit l'un d'entre eux qui part chaque soir d'Arcueil, les gamelles pleines, pour s'installer dans un quartier de la capitale chaque soir différent. Les bénévoles témoignent sur leur action, la distribution des repas et des vêtements. Bénévoles et bénéficiaires parlent des échanges qui se font au cours de ces soirées dans la rue . Un jeune homme qui vit dans sa voiture avec son chien raconte son arrivée dans la rue. LA LOGISTIQUE : En 1985, après le coup de gueule de Coluche sur les ondes d'Europe 1, il a fallu s'organiser, et Henri NALLET se souvient des actions de l'humoriste pour faire débloquer les stocks européens, dont sa conférence de presse à Strasbourg (Arch). Au siège de l'association Claude BEAURIN, responsable des achats définit la politique "agressive" de l'organisation, une animation montre comment est réparti l'argent. Dans une ferme de l'Oise, sont stockés les achats avant la distribution, et depuis plusieurs années Albert PARQUET de la société "Serviplus" se charge du transport des marchandises vers les centres de distribution. A Vitry, dans les entrepôts de l'association Pierre CHAIGNON et Claude BEAURIN évoquent les diffucultés de gérer les stocks et leur répartition à travers la France.Une animation expose la répartition salariale de l'association. A Créteil, Dominique FORNOS, bénévole, explique comment sont distribués les colis. COLUCHE : sujet à base d'archives rappelant l'action de COLUCHE et ses prises de position dans ses sketches ou ses déclarations. Après les premiers "restos" , une fois les comptes faits, COLUCHE remettait un chèque à l'Abbé PIERRE et sa toute première apparition sur scène soulignait déjà le coté engagé de son action. LES RESTOS A LA CAMPAGNE : dans L'Hérault, le camion visite les familles trop isolées. Odile, bénévole, explique pourquoi elle s'investit, Edgar, retraité, va rendre visite à une famille dans le besoin. Le père et la mère sont au chômage et témoignent sur la difficulté de vivre alors que les enfants regardent, pour rêver, un catalogue de jouets en espèrant que le Père Noël ne les oubliera pas. Plus tard, Odile et Edgar se rendent chez Christian, seul, et au chômage depuis 3 ans. Christian témoigne sur sa solitude et la complicité qui s'est établie avec les bénévoles. LES TOITS DU COEUR : à Poissy, un immeuble abrite des familles pour une durée de six mois renouvelable une fois, le reportage suit Nadia et Clotilde, toutes deux mère de famille et en attente d'un projet de réinsertion. Elles sont devenues inséparables et s'épaulent dans la vie quotidienne. Au sein de l'immeuble, 12 bénévoles sont là pour aider dans les démarches administratives et pour écouter confidences et soucis. Philippe MARESCAUX, bénévole, parle de son action et Françoise apporte son aide auprès des enfants pour les devoirs. PENICHE DU COEUR : à Paris, une péniche accueille les sans-abris pour une période de 14 nuits. Christian BRICARD, responsable de la péniche parle de l'organisation de ce lieu qui fonctionne de 18H30 à 8H30 le lendemain, et où les sans-abris bénéficient d'une chambre individuelle et là encore, d'une aide pour les démarches administratives. Marie-Ange, bénévole, aide Philippe à écrire une lettre et au matin ce dernier accompagné de Thierry se rend à "la Mie de Pain" afin de s'habiller correctement et gratuitement, afin de se mettre en quête d'un travail. Le soir lisant les petites annonces, tous deux disent leur inquiétude et leur désespoir car autour d'eux il y a le témoignage de ceux qui ne croient plus en rien.Thierry, seul dans sa chambre explique combien il se sent entouré sur cette péniche et avoue craindre la dernière nuit.

dvd
cd
AdBlock activé!