Archives et espionnage - Vidéo Ina.fr

Archives et espionnage

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Télécharger le programme sur votre ordinateur

Archives et espionnage

Le cercle de minuit

video 24 févr. 1997 2458 vues 01h 24min 18s

La récente accessibilité aux archives secrètes soviétiques a permis de révéler des affaires d'espionnage dans différents pays occidentaux. Laure ADLER s'interroge sur les agents secrets avec des spécialistes, auteurs d'ouvrages sur la question : - Constantin MELNIK qui a dirigé les services secrets français vient de publier "Lettres à une jeune espionne ". Serguei KOSTINE relève tout sur la taupe française du KGB dans "Bonjour Farewell" - Laurent GREILSAMER propose une histoire d'Interpol avec sa dernière enquête. - Jacques ROSSI raconte dans "Fragments de vies" ses 20 de goulag après avoir servi d'agent d'information. - Stéphane COURTOIS signe un portrait d'Eugen FRIED, agent stalinien qui a profondément manipulé le Parti communiste français. - Enfin, Thierry WOLTON dans "La France sous influence" analyse comment les gouvernements français ont subi directement et indirectement l'influence soviétique pendant la Guerre Froide. - Après un extrait du film "Mission impossible" avec Tom CRUISE, Laure ADLER interrogent ses invités sur la définition de l'espion. MELNIK différencie les officiers de renseignements qui sont des fonctionnaires des agents ou espions qui trahissent leurs pays. Il explique comment il est venu à l'espionnage et évoque la féminisation du métier, la subtilité et la séduction des femmes étant de grandes armes dans le milieu de l'espionnage. MELNIK raconte avoir été dégouté par l'espionnage pendant la Guerre d'Algérie rappelant les actions meurtrières contre le FLN. - Jacques ROSSI raconte son parcours : sincère partisan de la révolution internationale prônée par le PC, il a servi de coursier pendant 10 ans au Komintern avant d'être emprisonné à l'occasion d'un voyage en URSS. Là il dit avoir appris à connaître l'histoire de ce pays et avoir eu la chance d'être discipliné et sans famille pour mieux survivre. - Stéphane COURTOIS retrace le destin d'Eugen FRIED, affecté par les services secrets soviétiques au Parti communiste français où il a eu tout pouvoir pour choisir les dirigeants, réorganiser le parti. Il renseignait Moscou et influençait le parti français en révolutionnaire convaincu et aveugle. MELNIK évoque alors la peur qu'il avait du Parti communiste sous la Guerre Froide : ce parti avait une énorme puissance complètement sous-estimée par l'Occident affirme t-il. - Après une rétrospective des Accords franco-soviétiques en 1944 (archives INA), Thierry WOLTON développe sa thèse de l'influence soviétique sur le gouvernement français à cette période et comment de nombreux politiques occidentaux ont été des "idiots utiles", convaincus du pacifisme soviétique. ADLER l'accuse de "paranoiaque de l'influence" contestant ses révélations sur Jean MOULIN et Charles HERNU, qualifiés d'espions communistes. MELNIK la soutient et une rétrospective en images rappelle l'affaire HERNU (INA). - Des archives INA illustrent alors l'affaire de l'espion FAREWELL, ancien du KGB qui a renseigné les services français dans les années 80. Serguei KOSTINE résume les révélations de son enquête très précise sur cette figure de l'espionnage que MELNIK dit ne pas considérer comme "l'espion du siècle". - Enfin, Laurent GREILSAMER qui avait déjà consacré un livre à Interpol, parle de sa seconde enquête qui lui a paru nécessaire, ce réseau de communication de renseignements entre 177 pays ayant subi une révolution culturelle depuis 10 ans. MELNIK déprécie l'aspect aventureux et séduisant d'Interpol qui n'est pas un service d'espionnage : "C'est une police idéale, propre qui ne font que traiter des informations", "Ils sont surtout branchés sur la drogue, on n'a pas besoin de leurs informations ". - C'est Jacques ROSSI qui aura le dernier mot, répondant à Laure ADLER sur sa croyance en les lendemains qui chantent.

Émission

Le cercle de minuit

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

réalisateur

Pierre Desfons

participant

Laurent Greilsamer
Stéphane Courtois
Thierry Wolton
Constantin Melnik
Jacques Rossi
Sergei Kostine

présentateur

Laure Adler

dvd
cd
AdBlock activé!