D'Amandine à Olivier - Vidéo Ina.fr

D'Amandine à Olivier

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

D'Amandine à Olivier

Apostrophes

video 07 févr. 1986 2352 vues 01h 16min 08s

Le thème de l'émission tourne autour de la naissance et de l'enfance, avec, en toile de fond, les mutations psychologiques et sociologiques dues à la recherche médicale en matière de procréation. Des dessins tirés de l'album "Neuf mois pour naître" illustrent le générique.François WEYERGANS dans "La Vie d'un bébé" raconte, à la première personne, la vie d'un foetus en termes médicaux détournés à des fins littéraires et humoristiques. Il a imaginé que le bébé écrivait sa biographie de foetus.Le docteur Bernard FONTY a écrit "Bonjour l'aurore : chemins de la mise au monde", livre dans lequel il raconte les aventures psychologiques et médicales d'une femme depuis la conception de son enfant jusqu'à la naissance de celui-ci. Il pense que la grossesse est un état qui altère le corps mais que ce fait est nié. René FRYDMAN auteur de "L'Irrésistible désir de naissance" raconte comment la naissance de son petit garçon a décidé de sa vocation d'obstétricien. Il montre l'ambiguïté qui existe aussi bien chez les femmes que chez les médecins par rapport à ce désir. Il insiste sur les progrès de la médecine et ses évolutions, mais l'accouchement sous péridurale ne concerne encore que 7% des femmes en France. Il explique pourquoi il a commencé la fécondation in vitro et rappelle qu'Amandine aura bientôt 4 ans, mais que cette méthode ne connait que 15% de succès. Bernard FONTY et René FRYDMAN s'opposent assez fortement dans leur conception de la naissance. Le professeur FRYDMAN se montre optimiste et Bernard FONTY pessimiste en parlant des risques de la FIV. Un débat s'engage sur le désir, le pouvoir du médecin et enfin sur l'euthanasie des enfants anormaux. Robert SABATIER avec "David et Olivier", parle de son enfance à Paris et de son amitié avec le fils d'un tailleur juif. Ce récit autobiographique se situe avant "Les Allumettes suédoises". Dans ce roman, Olivier, héros des deux romans, a 8 ans et demi . Robert SABATIER souhaitait se remémorer la période où il n'était pas encore orphelin de sa mère.Sur l'enfance encore, Elisabeth de NEYRAT avec "La Guerre des papys", a retranscrit les rédactions d'enfants qui avaient interrogé leurs grands parents sur la deuxième guerre mondiale.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Luc Leridon

producteur

Bernard Pivot

participant

René Frydman
Robert Sabatier
François Weyergans
Bernard Fonty
Elisabeth de Neyrat

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!