Les affaires criminelles - Vidéo Ina.fr

Les affaires criminelles

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les affaires criminelles

Apostrophes

video 09 mars 1984 2546 vues 01h 14min 50s

Le thème d'Apostrophes ce jour : Les affaires criminelles.Bernard PIVOT commence l'émission en présentant l'album de PETILLON "Mister Palmer et docteur Supermarketsein".- G. Gordon LIDDY "L'homme qui en voulait" . Citoyen américain, intellectuel et homme d'action a été agent du FBI et un des acteurs de l'affaire du Watergate ce qui lui a valu d'effectuer cinq années de prison. Il savait suffisamment de chose pour faire tomber le gouvernement des Etats Unis, il pensait donc qu'il pouvait être "descendu" pour cela. Lui-même aurait été prêt à tuer si cela lui avait été demandé par ses chefs. Il a travaillé de longues années dans les services secrets américains. C'est par conviction politique qu'il a choisi de travailler pour NIXON. Il ne pense pas avoir été influencé par le nazisme, comme le suggère Jacques DEROGY même s¿il a été éduqué par une jeune allemande admiratrice d'Adolf HITLER car ensuite elle a été remplacée par une jeune juive allemande exilée. Il espère que d'autres sont, comme lui, prêts à tout pour assurer la sécurité de son pays même à l'encontre de certaines lois démocratiques. Il considère qu'il faut accepter les conséquences de ses actes.- Thomas G. BUCHANAN "Big Brother", sous titre " Ma vie revue et corrigée par le FBI". Thomas G. BUCHANAN ancien membre du parti communiste américain, journaliste installé en France depuis 1961 a décidé de raconter sa vie. Pour lui, G. Gordon LIDDY est "stalinien" dans le sens où il pense que la fin justifie les moyens. Son livre est dédié avec humour aux centaines d'agents du FBI qui ont rédigé l'histoire de sa vie. Comme la loi l'autorisait, il a demandé d'avoir accès aux fichiers du FBI le concernant. Communiste, il a été victime du "maccarthisme". On lui a demandé de dénoncer les autres communistes s'il voulait continuer à travailler, c'est pour cela qu'il est venu en France. Le FBI a aussi essayé de le discréditer comme journaliste en Europe après l'assassinat de KENNEDY.- Jacques DEROGY, grand reporter à l'Express et Jean Marie PONTAUT, grand reporter au Point "Enquête sur les mystères de Marseille. Leur enquête a pris deux ans pour contacter les témoins, retrouver les dossiers des différentes affaires qui ont eu lieu à Marseille, notamment la tuerie d'Auriol où toute une famille a été tuée et qui concernait le SAC (Service d'Action Civique). Ils évoquent aussi l'affaire René LUCETainsi que celle des fausses factures.- Jean Charles MARCHAND, reporter radio Monte Carlo, et Alain HAMON, grand reporter RTL "Dossier P... comme police". Ils évoquent la police depuis l'époque de Raymond MARCELLIN. Un grand nombre de policiers ont accepté de s'exprimer. Ce n'est ni un plaidoyer, ni un réquisitoire, ils ont seulement voulu expliquer les disfonctionnements. Les traductions simultanées sont assurées par Eliane BROS-BRANN, Alain NADAUD, Bernard RADOFF

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jacques Cristobal

producteur

Bernard Pivot

participant

Jacques Derogy
Jean Marie Pontaut
Gordon Liddy
Jean Charles Marchand
Alain Hamon
Thomas Buchanan

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!