Les profs - Vidéo Ina.fr

Les profs

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les profs

Apostrophes

video 07 sept. 1984 8882 vues 01h 16min 45s

A l'occasion de la rentrée scolaire, Bernard PIVOT a réuni sur son plateau des invités qui parlent du malaise des "Profs" et de l'Education nationale :- Patrick GRAINVILLE, écrivain prix Goncourt, heureux d'être professeur de lycée, défend avec chaleur ses collègues et la liberté d'enseigner la littérature qui est menacée. - Auteurs de pamphlets contre l'école publique : - Dans "Lettre ouverte à tous les parents qui refusent le massacre de l'enseignement", Dominique de La MARTINIERE, ancien directeur général des impôts, fustige le gaspillage : la dégradation du niveau de l'enseignement en France menace de créer des exclus de la société de production et de compromettre la stabilité politique du pays. - Michel JUMILHAC, agrégé de Lettres, nous alerte sur "Le massacre des innocents", le désarroi des élèves et le risque d'une explosion sociale. il remet en cause la suppression de l'examen d'entrée en 6ème. - Hervé HAMON et Patrick ROTMAN, journalistes, publient "Tant qu'il y aura des profs", une enquête sur le système éducatif français, exploration du fonctionnement de l'ensemble de la machine lors d'interviewes réalisées pendant deux ans auprès des enseignants, de l'administration..... pour comprendre le malaise des élèves, des parents et des professeurs. L'Express publie leur enquête sur "Les profs".- Professeur de linguistique, Jean Claude MILNER souligne la contribution "De l'école" à la démocratie : il défend l'école publique laïque (le statut de fonctionnaire, garantie d'indépendance vis à vis des usagers, de l'Etat et des gestionnaires). Il démonte les rouages du système, dénonce la priorité donnée à la réduction des coûts, la domination du Syndicat National des Instituteurs ."Oui à la déconcentration de la gestion, non à l'atomisation du service public".Ils parlent de leur vocation, leurs motivations, leur formation et leur recrutement face à l'explosion démographique des classes, leur compétence (critique du niveau des PEGC et autres professeurs insuffisamment ou non formés, pour des raisons d'urgence et d'économie), leurs pratiques pédagogiques, leurs rapports avec les élèves, les parents et l'administration : conscience professionnelle, coût de la "sélection par l'échec", contradiction entre les demandes de l'extérieur, l'idéologie en cours et la transmission du savoir prenant les enseignants en tenailles. Insuffisance des moyens accordés à l'enseignement technique (la plupart des élèves ne sont pas au lycée et collège). Nécessité pour le système d' évoluer pour s'adapter à la diversité des situations. Dans l'ensemble, les invités de l'émission trouvent les professeurs et plus encore l'Education nationale très critiquables.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Cazenave

producteur

Bernard Pivot

participant

Patrick Rotman
Hervé Hamon
Patrick Grainville
Michel Jumilhac
Jean Claude Milner
Dominique de La Martinière

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!