Les écrivains sont de drôles de zigues - Vidéo Ina.fr

Les écrivains sont de drôles de zigues

Publicité

 
+ de 20 000 programmes en streaming illimité
visionnage
illimité
Un abonnement sans engagement
sans
engagement
Une expérience sans publicité
sans
publicité
Le 1er mois offert
1er mois
offert
|
ou
|
2,99 €
 
telecharger
Téléchargez le programme sur votre ordinateur
graver
Créez votre DVD à la carte (5€ de frais de gravure par DVD gravé)

Les écrivains sont de drôles de zigues

Apostrophes

video 28 mai 1982 9377 vues 01h 12min 27s

Jean d'ORMESSON présente sa première biographie : "Mon dernier rêve sera pour vous" (editions Lattes) faisant le portrait de CHATEAUBRIAND, l'un des plus grands séducteurs. Roger PEYREFITTE dans son livre" L'illustre écrivain" (editions A. MICHEL)dresse une fresque de la société contemporaine à travers le portrait d'un illustre écrivain catholique. Eric NEUHOFF, 29 ans et journaliste au "Quotidien de Paris", propose son premier roman "Précautions d'usage" (ed. La Table ronde) ayant pour héros un journaliste qui essaie de devenir écrivain. Anne LOESCH propose "Le soleil derrière la vitre"(editions Calman-Levy) retraçant la vie d'une femme écrivain au seuil de la dépression. Jacques BRENNER présente : "Tableau de la vie littéraire en France d'avant-guerre à nos jours"(ed. Luneau Ascot), ouvrage qui a d'abord effrayé les éditeurs qui ont refusé de publier : il s'agit d'une exploration du monde de l'édition et de son environnement, d'une analyse de la situation de l'écrivain dans la société. Jacques BRENNER critique le livre de PEYREFITTE présenté lors de l'émission et met en doute le sérieux de sa documentation. De même, Jean d'ORMESSON déclare, toujours à propos de l'ouvrage de PEYREFITTE : "c'est madame pipi qui se prend pour Saint-Simon". PEYREFITTE répond et engage un débat sur les "nègres" de la littérature. Enfin Bernard PIVOT présente "enquête sur l'évolution littéraire"de Jules HURET (editions Thot), une série d'interviews de 64 écrivains parue dans "L'écho de Paris" à partir de 1891. Bernanrd PIVOT présente "Le purgatoire" de Pierre GAXOTTE et une réédition des "Mémoires d'outre tombe". Lecture d'extraits du livre de Gisèle FREUND : "Trois jours avec JOYCE". Fin de l'émission, Bernard PIVOT prend congé des téléspectateurs en affirmant qu'il a eu bien raison d'intituler son émission "Les écrivains sont de drôles de zigues". On entend la voix de Roger PEYREFITTE rajouter "et ont parfois de drôles de zobs"... Visage consterné de PIVOT.

Émission

Apostrophes

Production

producteur ou co-producteur

Antenne 2

Générique

réalisateur

Jean Cazenave

producteur

Bernard Pivot

participant

Jean d' Ormesson
Roger Peyrefitte
Eric Neuhoff
Jacques Brenner
Anne Loesch

présentateur

Bernard Pivot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message
En savoir plus et paramétrer les cookies
AdBlock activé!